chargement en cours

Arles en 24h, on fait quoi ?

Pour apprécier Arles, il faut accepter de se perdre ! Arles est une ville d'art et d'histoire, une ville plurielle qu'il faut parcourir à pieds. En 24 heures à Arles on fait quoi ? On commence naturellement par découvrir les antiques de la ville très bien conservés.

Publié par Redac . le 28/01/2018 - Modifié le 11/01/18 10:40
Arles en 24h, on fait quoi ?

 

Une matinée à Arles, l'antique...

La particularité de la ville d'Arles réside dans sa longue histoire qui court de l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine. Arles se distingue par son patrimoine architectural témoin des grandes évolutions au travers des siècles. La ville doit son importance à sa position géographique sur une colline rocheuse au bord du Rhône, à la rencontre de la mer, au milieu des marais, au carrefour d'une route terrestre entre l'Italie et l'Espagne, et d'une voie fluviale pénétrante au coeur de la Gaule. 

Pour s'imprégner du passé antique de la ville, on commence justement par cette fameuse colline qu'on appelle l'Hauture. Direction l'Amphithéâtre qui était le monument le plus important de l'ancienne colonie romaine. Il a été construit à la fin du Ier siècle au nord de la ville antique, sur la colline de l'Hauture. Ce lieu de spectacle situé rond-point des Arènes est très bien conservé et fait partie des incontournables de la ville. On poursuit ensuite la visite thématisée en découvrant le théâtre romain, dont la construction précède d'un siècle son voisin l'Amphithéâtre. Pour le visiter, rendez-vous 8 rue du Cloître ! Le Théâtre antique mesure 102 m et bien qu'il ne soit pas entièrement préservé, il pouvait accueillir à l'époque 10.000 spectateurs.

Quelques minutes de marche vous conduiront à un autre monument antique, et à une visite unique. Les cryptoportiques sont parfois exclus de la visite de la ville et pourtant ! Les cryptoportiques forment le soubassement, la partie invisible du forum, place publique centrale de la ville romaine. On y accède par le hall de l'Hôtel de Ville.

Profitez de votre présence sous la Place du Forum pour découvrir sa partie visible immortalisée par Van Gogh. Profitez d'un moment pour déjeuner sur l'une des terrasses des restaurants de la place qui ne comptent peut être pas parmi les meilleurs de la ville mais qui proposent tout de même de copieuses salades. 

Un après-midi à Arles, à la poursuite de Vincent Van Gogh

La Ville d'Arles a été une source d'inspiration pour l'artiste qui y a résidé à la fin du XIXème siècle. Si l'office de tourisme et d'autres initiatives privées proposent des visites guidées payantes, il est possible de découvrir les lieux peints par Van Gogh par vos propres moyens !

Une dizaine d’endroits ont ainsi été repérés : la place du Forum pour Le café le soir, le pont de Trinquetaille correspond à L’escalier du pont de Trinquetaille, le quai du Rhône à La nuit étoilée, la place Lamartine à La maison jaune, la rue Mireille au (Le) vieux moulin, le jardin du boulevard des Lices au (Le) jardin public, l’espace Van-Gogh au (Le) jardin de la maison de santé, la route le long du canal d'Arles à Bouc au pont de Langlois aux lavandières, plus communément appelé « Pont Van Gogh ». L'Amphithéâtre et les Alycamps ont aussi été immortalisés dans plusieurs toiles.
 
Pour respecter la cohérence de notre parcours, on part de la Place du Forum, puis on se rend direction les quais du Rhône ! L'occasion également de s'accorder une jolie balade au fil de l'eau.
 

Le passé antique au Musée

Direction dans l'après-midi le Musée départemental Arles Antique. Le musée bleu comme on l'appelle souvent du côté d'Arles intrigue arlésiens, voyageurs et curieux qui s'émerveillent ou se questionnent sur les vestiges présentés. Direction ensuite le Quartier de la Roquette, l’un des plus pittoresques de la ville ! La trame urbaine originale du quartier en forme d'arête de poisson se borde de maisons étroites. Le quartier de la Roquette s'étend entre le quai du Rhône et le boulevard Clémenceau. Profitez de votre présence dans le quartier pour déguster une délicieuse tartine à la Cuisine de Comptoir, 10 rue de la Liberté.

 A LIRE EGALEMENT