chargement en cours

150.000 personnes attendues sur le Vieux Port: Une sécurité inédite pour la flamme olympique à Marseille

Les 8 et 9 mai, la flamme olympique arrive à Marseille et va parcourir 20km dans toute la ville. 5000 policiers et gendarmes, et un millier d'agents de sécurité vont veiller à sécuriser cet événement d'ampleur où 150.000 personnes sont attendues.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 22/01/2024
150.000 personnes attendues sur le Vieux Port : un dispositif de sécurité inédit pour la flamme olympique à Marseille

Policiers, gendarmes, démineurs, GIGN, RAID, hélicoptères, Armée de l’Air et même Marine Nationale pour la parade nautique : l’arrivée et le relai de la flamme olympique à Marseille sera un nouvel enjeu de sécurité hors-normes pour Marseille.

Après la venue du Pape réussie au plan sécuritaire à l'automne dernier, c’est une petite flamme qui va être protégée comme un chef d’Etat durant ses deux jours à Marseille. A l’image des cortèges présidentiels, ou papaux, une escorte moto ouvrira le cortège ainsi que 18 policiers de protection rapprochée pour éviter toute tentative d’extinction de la flamme.

« Cela donne lieu à un dispositif de sécurité exceptionnel, totalement inédit, qui doit faire de ce moment un événement bien évidemment sécurisé mais d'abord aussi une grande fête populaire. » présente Frédérique Camilleri, la Préfète de Police de Marseille lors d'une conférence de presse de présentation du dispositif sécuritaire.

« Nous attendons jusqu’à 150.000 personnes sur le Vieux Port à cette occasion » Frédérique Camilleri, Préfète de Police de Marseille

« Nous pensons mobiliser jusqu'à 5000 policiers gendarmes pour cela. Et puis, de très nombreux moyens spécialisés engagés : Des drones, des effectifs du RAID et du GIGN, des hélicoptères de la gendarmerie qui nous permettront par les airs de pouvoir surveiller l'ensemble du périmètre. L'Armée de l'Air et de l'Espace mettra également un dispositif important de protection anti-aérienne pour parer à toutes menaces aériennes.» souligne Frédérique Camilleri

La Marine Nationale, sous l’autorité du Préfet Maritime, aura elle la charge de sécuriser la parade nautique, entre l’arrivée du Belem dans la rade de Marseille vers 12h45 et son entrée dans le port de Marseille à 18h.

publicite

Le Vieux-Port transformé en immense fan-zone le 8 mai

La Ville de Marseille est elle aussi mise à contribution : Rien que pour le 8 mai, entre 900 à 1000 agents de sécurité privée seront recrutés et payés par la Ville de Marseille pour sécuriser la vaste enceinte du Vieux-Port transformé en fan-zone.

« Nous allons boucler l'ensemble du U du vieux port de Marseille avec un périmètre « SILT » (Sécurité Intérieure et Lutte contre le Terrorisme) qui nous permet de réglementer l'accès avec des inspections-filtrage systématiques pour les personnes qui voudront assister à cet événement. » précise la préfète qui souligne également un important travail de déminage par ses services sur ce large périmètre, et notamment les bateaux et pontons du Vieux-Port.

Enlèvement des voitures, parcours en pleine ville: le casse-tête du relai de 20km au coeur de Marseille

La municipalité devra également s’occuper de faire place nette sur les 20km du parcours de la flamme dans les rues de Marseille le 9 mai. Toutes les voitures devront être enlevées du parcours, et notamment des axes importants comme le Prado, et tout une partie du littoral entre la Tour CMA-CGM sur le port, jusqu’au Parc Borely, en inclant un passage du côté de la Région et tout le tour du Vieux Port et de la Corniche. Un choix compliqué pour la Ville de trouver le bon équilibre entre le spectacle pour le grand public et ne pas trop perturber le quotidien des Marseillais. 

Outre cette sécurisation du parcours, la Ville de Marseille, en lien avec les mairies de secteur, travaille actuellement sur un programme d'animations dans les différents quartiers de la ville qui seront parcourus par la flamme: stade vélodrome, Palais du Pharo, Palais Longchamp, Vieux Port et Corniche, mais aussi de nombreux parcs comme celui du 26ème centenaire, de la Moline, de Font Obscure, des lettres de Marseille à côté de Grand Littoral.

C'est au Parc Borely que la flamme terminera son périple marseillais. Une grande fête y est en préparation, avec là aussi, la mise en place d'une fan zone sécurisée dans ce grand parc. Une 'cérémonie du chaudron' y sera proposée, comme la veille sur le Vieux Port.

A l’occasion de la présentation du dispositif de sécurisation de ce parcours, le Ministre de l’Interieur, Gérald Darmanin, a fait état de menaces sur la bonne tenue de cet événement hautement médiatisé et symbolique.

« Les événements sportifs sont régulièrement la cible d’éléments de propagande, objet d’attaque de la part de mouvances, notamment de l’islam radical. (…) Les relais de la flamme olympique sont également susceptibles de faire l’objet de perturbations émanant d’organisations qui s’en servent comme d’une tribune pour fédérer les contestations. » explique Gérald Darmanin.

Plusieurs groupuscules d’extrême gauche comme ‘Dernières rénovation’ ou ‘Les soulèvements de la Terre’ ont d’ores et déjà annoncé leur volonté de perturber ces événements populaires : Sit-in, banderoles, blocages voire même tentatives d’extinction de la flamme.

Et parce que les perturbations pourraient aussi venir des nombreux relayeurs, 12.000 personnes passées au fichier. Chacun des relayeurs, y compris ceux en réserves ont été « criblés » par le Ministère de l’Intérieur. C’est une procédure habituelle pour les personnes qui doivent travailler sur des événements sensibles, plus rare sur ses participants. A ce jour, seules 13 personnes ont été déclarées comme ‘incompatibles’, « un taux très réduit » se félicite Gérald Darmanin, le ministre de l’intérieur. En raison du risque de perturber le relai de l’intérieur, elles n’y participeront donc pas.

Le match de l’OM déplacé en cas de qualification pour la coupe d’Europe

Hasard du calendrier, si l’Olympique de Marseille arrive en demi-finale de la Ligue Europa Conférence, il devrait y avoir un match au stade vélodrome le 9 mai prochain.

Dans cette éventualité, le ministère de l’intérieur discute avec l’UEFA pour inverser le calendrier, avec un match aller qui se jouerait alors au stade vélodrome le 2 mai et non le 9 mai comme initialement prévu.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.