chargement en cours

Couvre feu avancé, frontières, vaccination... Les nouvelles mesures envisagées pour les Alpes Maritimes

Christian Estrosi propose au gouvernement et au préfet des mesures plus restrictives pour limiter la diffusion du coronavirus dans les Alpes Maritimes, où le taux d'incidence a atteint de nouveaux pics inquiétants.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 28/12/2020
Couvre feu avancé, contrôles aux frontières, vaccination... Les nouvelles mesures envisagées pour les Alpes Maritimes

Article mis à jour le 29/12 avec l'annonce d'Olivier Véran du couvre feu avancé à 18 dès le 2 janvier.

Avec un taux d'incidence de 323 pour 100.000 habitants, la situation des Alpes Maritimes est redevenue très inquiétante ces derniers jours, et en particulier dans certains secteurs à l'est de Nice a précisé Christian Estrosi, le maire de Nice et président de la métropole lors d'un conseil local de santé publique ce lundi matin.

Plusieurs mesures sont envisagées, afin de reprendre le contrôle sur la propagation du covid. Ces mesures sont proposées par le maire de Nice mais devront être validées soit par le ministre de la santé, soit par le préfet pour qu'elles puissent être appliquées.

Contrôler les déplacements avec l'étranger

Réciproque avec l'Italie

Aujourd'hui, les Français qui vont en Italie doivent présenter un test négatif et subir une quarantaine. Christian estrosi souhaiterait une mesure réciproque. Comme constaté plusieurs fois depuis le début de la pandémie, certains Italiens préferent venir en France quand la situation se dégrade chez eux, bénéficiant ainsi de contraintes de déplacement  moins fortes. Les Italiens devraient ainsi faire une quarantaine s'ils viennent en France et présenter un test négatif.

Monaco doit s'aligner avec les mesures françaises

Monaco est également dans le viseur de Christian Estrosi: Sur ce bout de territoire, les mesures sont assouplies, notamment dans les bars et restaurants. Le maire de Nice souhaiterait davantage de contrôles. "Soit la principauté de Monaco est en mesure de mettre en place le même protocole sanitaire que l'Etat français, soit de prendre des mesures pour qu'à la frontière, l'on ne permette des allers et venues uniquement pour ceux qui sont munis de certificats de travail qui légitime le déplacement. Et qu'en aucun cas, ce soit pour des raisons de confort, loisir ou commerce."

Contrôles systématiques à l'arrivée à l'aéroport

Au niveau de l'aéroport, Christian Estrosi souhaiterait une généralisation des contrôles à l'arrivée, pour toutes les compagnies aériennes. "Nous avons constaté que seuls les voyageurs en provenance de Tunisie font l'objet de contrôle à 100%." 

Sur la faisabilité d'une telle mesure. Le maire précise qu'elle pourrait être mise en place d'ici 24h. "Si on en a la volonté politique, on peut. Sinon, il faut annuler un certains nombre de vols en direction de Nice."

Avancer l'heure du couvre feu à 18h ou  19h

Dans les zones les plus infestées, "nous allons demander au préfet de prendre des mesures de couvre feu supplémentaires, dans les secteurs où nous relevons une circulation du virus plus élevée qu'ailleurs."

Christian Estrosi souhaiterait que l'heure du couvre feu soit avancée à 18h ou 19h dans ces secteurs.

C'est à partir de l'analyse des eaux usées que la ville est en mesure d'établir une carte précise des zones les plus infestées, et donc d'imaginer des décisions locales, voire par quartier, pour ces secteurs en particulier.

Accentuer les contrôles

"Depuis vendredi, ce sont 1569 verbalisations dont un millier pour non port du masque de la part de la police municipale". Là aussi, le maire de Nice souhaite accentuer les contrôles sur ce sujet. Il demande aussi une implication plus forte de la part de la police nationale "très absente du dispositif".

"Nous demandons un renforcement des contrôles du couvre feu, notamment la soirée du réveillon. Il ne doit pas y avoir de soirée du jour de l’an." Christian Estrosi

Ce renforcement des contrôles devra aussi concerner les commerces qui ne respectent pas les protocoles sanitaires.

Démarrer la vaccination dès maintenant

Enfin, le dernier point proposé par le maire de Nice est de démarrer dès maintenant la vaccination de la population à risque. Le gouvernement est actuellement dans une phase d'expérimentation de la vaccination. Elle ne devrait réellement commencer pas avant la mi-janvier.

"Ça fait plus de 15 jours que nous avons mis en place une plateforme, avec des pré-inscription qui permet d’être opérationnel avant d’autres. Tout légitime que celui-ci puisse rentrer dans cette anticipation de la vaccination." demande le maire au ministre de la santé, Olivier Veran.

 

On en parle sur Frequence-sud.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.