chargement en cours

Claude Camous raconte : MARSEILLE 1591 : Première tentative de République,

Le 14/01/2019 - Marseille - Maison Arménienne de Marseille
Terminé
Publié par claude camous le 03/12/2018
 Claude Camous raconte : MARSEILLE 1591 : Première tentative de République,

Charles de Casaulx, né à Marseille en mars 1547, a été capitaine de la milice bourgeoise de sa ville. Il devînt Premier Consul en 1591. Dès son accession au pouvoir, il commença à rédiger une constitution en s?inspirant beaucoup de ce que l?on a appelé « la République marseillaise du XIIIe siècle ».

Lundi 14 Janvier 2019  à 17 H. Claude Camous raconte :

MARSEILLE 1591 : Première tentative de République,

Le quinquennat houleux de Charles de Casaulx

Maison Arménienne de la Jeunesse et de la Culture (MAJC)

12-14, rue Saint Bazile (en haut de la Canebière, derrière la Poste des Réformés) -

13001- Marseille  Tél. 04 91 50 15 09

Présenté et préparé avec le concours de Pierre-Marie Jonquière

06 83 77 81 63.

Participation : 10 euros - Réduite 7 euros (Carte Fidélité et Associations diffusant nos informations)

https://sites.google.com/site/claudecamous/

 

Charles de Casaulx, né à Marseille en mars 1547, a été capitaine de la milice bourgeoise de sa ville. Il devînt Premier Consul en 1591. Dès son accession au pouvoir, il commença à rédiger une constitution en s’inspirant beaucoup de ce que l’on a appelé « la République marseillaise du XIIIe siècle ».

Claude Camous nous dresse un portrait brillant mais sans concession de ce personnage singulier, et à travers lui, nous dévoile ce que fut cette première tentative véritable de République à Marseille.

 

Dans « la république » de Charles de Casaulx, contrairement aux cités italiennes, l’oligarchie n’était pas aristocratique mais marchande. Liberté et égalité régnaient entre nobles et roturiers. L’argent était roi, mais Casaulx le contrôlait, forgeant des règles très strictes pour empêcher sa fuite ou son gaspillage dans la recherche des plaisirs. Des préceptes moraux d’une grande rigidité furent appliqués, les riches obligés de se soumettre à une certaine austérité et les pauvres devant être aidés pour sortir de leur condition par le travail devenu un droit pour tous. Casaulx se montra par ailleurs un bon administrateur dans la gestion de la cité phocéenne. Le peuple le soutenait et le soutiendra toujours, mais au bout de deux ans, la classe bourgeoise et commerçante commença à lui être hostile. Elle n’appréciait guère son autoritarisme et le dédain qu’il semblait afficher à son égard. Il échappera à plusieurs attentats et finalement sera assassiné en 1596, et « la République de Marseille » disparût avec lui, au bout de cinq ans. À l’annonce de sa mort, Henri IV se serait écrié : « C’est maintenant que je suis roi de France ! »

 

 
agenda
lundi 14 janvier 2019
Terminé
17h
Tarif
10 euros - R�duite 7 euros
Connectez-vous pour voir vos amis qui veulent y aller.
Je veux y aller !
Évènement terminé
12-14, rue Saint Bazile (en haut de la Canebière, derrière la Poste des Réformés)
Marseille