chargement en cours

Cap Sicié

Le Cap Sicié, à cheval sur les communes de Six-Fours et la Seyne-sur-Mer, culmine à 358 mètres au niveau de la Chapelle de Notre-Dame du Mai. Réputé pour son aspect sauvage et son environnement maritime, il offre au promeneur un parfait mélange d'espaces naturels et historiques. Entre la fraîcheur de la forêt et les grands espaces du littoral, Frequence Sud vous propose des balades sympathiques, à faire avec toute la famille.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 21/07/2016 - Modifié le 19/09/17 11:51
Cap Sicié
Accès Massif Monts Toulonnais
Risque incendie aujourd'hui 26/09/2021

Plusieurs sentiers traversent ce site protégé. A pied ou à vélo, on se laissera séduire par ses panoramas à couper le souffle et par son « métissage » végétal, entre garrigue et maquis. Laissez-vous enivrer par les senteurs parfumées des mimosas, chênes lièges, bruyères, eucalyptus, lavandes, pins et plantes aromatiques locales (thym, romarin, chèvrefeuille, myrte, ciste…). Sur les falaises, les oiseaux marins viennent nicher. Et avec de la chance, il sera possible d'admirer les faucons crécerelles et autres rapaces de la région.

Mais le cap Sicié est aussi un site historique, à découvrir en parcourant le chemin des oratoires (« oradours »), puis en visitant la chapelle de Notre-Dame du Mai, le sémaphore, ainsi que la Batterie militaire de Peyras, et la source de Roumagnan.
A éviter, les journées de grand vent qui deviendra vite génant sur ces hauteurs à découvert.

La forêt de Janas
Partagée entre les communes de La Seyne et de Six Fours, la forêt de Janas... On y trouve un parking, une aire de pique-nique , un parcours sportif. Idéale pour une sortie en famille, à l'ombre des arbres pour les jours de grandes chaleurs et à l'écoute du chant des cigales.

 

« Chemin des oratoires »
Ce sentier longeant la forêt de Janas, était emprunté autrefois par les pélerins, avec comme point d’arrivée la chapelle de Mai. Des 12 oratoires construits, il n’en reste aujourd’hui que 8 (Saint-Michel, Sainte Madeleine, etc), couverts de fleurs.

 

 

Notre-Dame du Mai
 On ne peut pas se rendre au cap Sicié sans passer par la chapelle de Notre Dame du Mai. Lieu de culte et d'histoire, la chapelle est plantée au bord de la falaise et domine le cap sicié. Elle abrite de nombreux ex-voto en reconnaissance pour la vie des marins épargnés par la mer, témoignage de la fidélité des pélerins qui, chaque 1er mai, font une procession. Ils partent de l'église Notre Dame de l'Asomption à Six-Fours les plages, puis empruntent le chemin des oratoires à travers la fôret de Janas jusqu'à notre dame du Mai. Ce même mois, la chapelle est ouverte tous les jours et célèbre même des offices.

 

Une table d’orientation permet de découvrir le paysage alentour et les îles des embiez.
Elle offre une vue vertigineuse sur l’immensité bleue de la Méditerranée. Les vestiges d'une tour "feu de garde", abri sommaire en pierres sèches bâti en 1352 et reconstruit en 1589, sont un des nombreux témoignages de la position stratégique du Cap Sicié pour protéger le littoral des invasions.

Le sémaphore
En arpentant le chemin caillouteux du "sentier Fabregas" (ou par le sentier littoral balisé d’un trait jaune), on rejoint le Sémaphore, autre site de garde stratégique, surplombant le fameux cap. Avec sa tour de guet et d’anciens bâtiments en ruine qui, au XIVème siècle, permettaient de surveiller la côte et signaler le passage des navires, les naufrages, l'approche de navires ennemis en temps de guerre.

Du sémaphore on peut voir 2 rochers basaltiques qui émergent de l'eau azur, surnommés les "Deux frères", vestiges d'une ancienne cheminée d'alimentation volcanique. La roche des îlots est constellée du guano des mouettes rieuses, goélands leucophées, grands cormorans et sternes qui viennent s'y poser.


En janvier 1968, le sous-marin la Minerve fait route au sud-est du Cap Sicié pour des exercices de détection magnétique avec un avion. A 7h55, le sous-marin envoie son dernier message. La mer est très mauvaise. Peut-être a-t-il croisé le cargo ou le pétrolier qui se trouvaient à proximité ? Entourant le chef de l’Etat [le général de Gaulle] venu s’associer à son deuil, la population toulonnaise, plongée dans l’affliction, a rendu un suprême et solennel adieu à l’équipage du sous-marin “Minerve” (57 hommes d’équipage) disparu corps et biens en Méditerranée.

La « Corniche varoise »
La corniche varoise, au sud de la plage de Fabregas (La seyne), tout près de la forêt de Janas, est une route qui longe la côte avant de grimper vers les hauteurs du Cap Sicié.
Pour accéder à la corniche varoise (dite "la merveilleuse") il faut se rendre aux Sablettes (commune de la Seyne Sur Mer) direction Six Fours puis vous verrez un panneau "Notre Dame du Mai, Corniche Varoise Merveilleuse" et puis plus loin une route sur la droite qui monte dans le massif. Si les balades ne vous tentent pas, vous pouvez toujours profiter de ce lieu exceptionnel en vous arrêtant le long de la corniche. De nombreuses aires de parking sont aménagées à cet effet et les points de vue sont multiples.


La corniche Varoise est fermée généralement du 15 Juin au 15 Septembre pour limiter les risques d'incendie. Comme vous le remarquerez une bonne partie du massif, qui jadis était recouvert d'arbres, a déjà brûlé et a laissé place au maquis . Néanmoins, hors réglementations particulières en risques forts (Mistral, sécheresse , ...) vous pourrez y accéder à pied ou en VTT. Renseignez vous et préservez ce qui reste de nos forêts si vous voulez que de nombreuses générations profitent de ces magnifiques balades et paysages.

Piste de Peyras
Elle décrit quelques virages, serpentant dans une forêt de chênes-liège, pins maritimes et pins pignons. Vers le nord-est, apparaissent les installations de la batterie militaire de Peyras, du XIXème siècle, qui servit à défendre la ville de Toulon pendant les deux dernières guerres. 

Sentier de découverte du vallon de la Belle Pierre.
Le long du parcours, une série de panonceaux informent sur la flore du maquis et l'histoire du cap Sicié. Vous pouvez aussi y admirer de superbes pins parasols. Plus loin, on traverse un joli bois d'eucalyptus.


Le chemin des crêtes
C'est le sentier du littoral qui longe l'ensemble des crêtes. Vous y accéderez par la corniche Varoise (RD816) .
Depuis Fabrégas vous longerez les plages, en les surplombant, puis vous accéderez à un sémaphore et à la chapelle ND du Mai, ensuite le chemin continue jusqu'au Brusc (Six-Fours). Le panorama, à 200 mètres au-dessus de la mer, est grandiose.
Le paysage offre une vue admirable des îles d'Hyères aux falaises de Cassis à l'Ouest, en passant par les premiers massifs des Maures et les collines de la Ste Baume. C’est le sentier des crêtes ou celui du littoral qui donne le plus beau panorama avec une vue plongeante sur les îles d’Hyères (Porquerolles er Port-Cros), la presqu’île de Giens, la rade de Toulon, le bec de l’Aigle à La Ciotat, les îles des Embiez et les calanques de Marseille-Cassis.

Comment s’y rendre ?
- Depuis l’autoroute A50 en direction Toulon, sortir à La Seyne-sur-mer. Suivre la D26 vers La Seyne / Six-Fours puis la D559 en direction de Six-Fours. Avant d'arriver à Six-Fours, prendre sur la gauche le chemin Audibert (au feu tricolore). Suivre la D16 en direction de St-Mandrier sur 2/3 km puis prendre à droite vers la Forêt de Janas (quitter la D16). Continuer toujours tout droit jusqu'aux panneaux signalant l'arrivée dans l'aire de la forêt. Se garer sur le grand parking.

Deux autres parkings peuvent constituer de bons points de départ pour les balades : Le parking de Fabregas et celui de la Haute Lèque.

Des bus assurent la liaison Toulon-Fabrégas.

Par Karine Marth

On en parle sur Frequence-sud.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.