chargement en cours

Fermeture des bars et restaurants à Marseille et dans les Bouches du Rhône: La colère des élus locaux

La Maire de Marseille, Michèle Rubirola et le président de la Région réagissent vivement à la décision du gouvernement qui est comprise comme une punition collective alors que les contaminations sont en baisse dans le département depuis le 7 septembre.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 23/09/2020
Fermeture des bars et restaurants: La colère des élus locaux

Décider en concertation entre les élus et les préfets... C'était l'engagement fort du gouvernement ces dernières semaines: Visiblement, cette mesure a été reconfinée ce mercredi soir. Alors que le préfet de région, Christophe Mirmand, travaillait depuis son arrivée à concerter en local et décider de mesures justement pondérées, cette décision venue de Paris sans concertation suscite une vive colère des élus locaux:

La mairie de Marseille a prévu une conférence de presse ce jeudi matin pour préciser sa réaction face à cette décision.

"Cette décision est terriblement pénalisante pour les restaurateurs qui se sont donnés les moyens de faire respecter les gestes-barrière dans leurs établissements. Cette décision a été prise sans aucune concertation, de façon unilatérale.
Les chiffres les plus récents démontrent pourtant que les mesures précédentes sont en train de produire leurs effets!" souligne Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président de Régions de France.

"Cette punition collective est extrêmement dure pour l’économie de nos territoires. Il aurait fallu renforcer les contrôles, permettre aux restaurateurs qui jouent le jeu de poursuivre leur activité, et prononcer des fermetures administratives immédiates pour tous ceux qui mettent leurs clients en danger" explique Renaud Muselier dans un communiqué. En effet, il aura fallu plus d'un mois aux autorités administratives pour fermer les discothèques en plein air à Marseille cet été. La consommation debout dans les bars, pourtant interdite depuis la fin du confinement au printemps a été officiellement restauré par le préfet et contrôlée il y a seulement une semaine.

Les chiffres de contamination en baisse depuis le 7 septembre dans les Bouches du Rhône

Alors que le Ministre explique que le niveau d'alerte maximal est déclenché dès un taux d'incidence à 250 cas pour 100.000 habitants, celui des Bouches du Rhône est en baisse. Il est passé de 232 à 208.