chargement en cours
publicite

Coronavirus : La Ville de Sanary ferme tous ses équipements municipaux à compter d'aujourd'hui

Faisant suite aux mesures du gouvernement, la ville de Sanary sur Mer annonce la fermeture de ses équipements municipaux : théâtre, médiathèque... à partir d'aujourd'hui et jusqu'à nouvel ordre.

Publié par Redac . le 13/03/2020 - Modifié le 14/03/20 10:07
Coronavirus : La Ville de Sanary ferme tous ses équipements municipaux à compter d'aujourd'hui

Dans l’esprit et dans la lettre des dernières mesures gouvernementales relatives à la pandémie de Covid-19, la ville de Sanary-sur-mer a réuni sa cellule de crise et décidé la fermeture au public des lieux municipaux à compter de ce jour : le théâtre Galli, la médiathèque, l’office de tourisme, la « vie associative » de l’Ilot des Picotières, les salles d’exposition, la Tour, le musée Frédéric Dumas, les stades, les gymnases et les différentes salles associatives.

Toutefois, pour assurer la continuité du service public, l’Hôtel de ville, le CCAS, la capitainerie et la police municipale resteront ouverts aux administrés qu’ils accueilleront dans le respect des consignes sanitaires en vigueur.

Une permanence téléphonique locale mise en place

Une permanence téléphonique est mise en place ce samedi 14 mars de 8h30 à 18h, pour permettre d’orienter les personnes qui n’auraient pas trouvé assistance auprès des organismes
sanitaires compétents.
Le numéro à composer est le 04 94 32 97 63, info.covid19@sanarysurmer.com 
Attention, ce numéro ne se substitue pas au 15, numéro du SAMU. Pour toute question générique sur le Covid-19, contactez le 0800 130 000.

Tous les spectacles annulés au Théâtre Galli

"En raison des décisions gouvernementales et en accord avec elles, les spectacles à compter de ce soir sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

Les équipes sont mobilisées pour gérer l’urgence de la situation actuelle mais soyez assurés que des solutions vont être trouvées pour procéder au remboursement des places dans les plus brefs délais." souligne la ville dans un communiqué.


 

On en parle sur Frequence-sud.fr