chargement en cours

Carrières de Lumières

A deux pas de la Cité des Baux-de-Provence, au coeur des Alpilles, se trouve un lieu chargé de
mystère : le Val d'Enfer. Des expositions uniques qui offrent un véritable spectacle sons et lumières se déroulent toute l'année.

Je veux y aller !
Connectez-vous pour voir vos amis qui veulent y aller.

dimanche
18H
18°
lundi
15H
17°
mardi
15H
16°
Ce vallon aux concrétions minérales exceptionnelles a inspiré les artistes depuis toujours : Dante y planta le décor de « La Divine Comédie » alors que Gounod y créa son opéra « Mireille ». 

Les Carrières trouvent une nouvelle fonction grâce au génie visionnaire de Jean Cocteau dans les années 60. Emerveillé par la beauté des lieux et de son environnement, il décide en 1959 d'y tourner « Le Testament d'Orphée ».
Cette transformation est confirmée en 1977 avec la création d'un nouveau projet inspiré des recherches de Joseph Svoboda1, l'un des grands scénographes de la seconde moitié du 20e siècle, et destiné à mettre en valeur cet espace : les immenses murailles rocheuses forment autant de supports pour un son et lumière d'un genre nouveau intégrant totalement le spectateur.


On en parle sur Frequence-sud.fr
agenda
Mars
Vendredi 01 mars au dimanche 05 janvier
Avril
Mercredi 10 avril au mardi 07 mai
Centre Ville à230m
Vendredi 19 avril au lundi 22 avril
Centre Ville à230m
Samedi 20 avril au lundi 22 avril
Centre Ville à230m
Mardi 30 avril
Centre Ville à230m


Carte interactive
Mon avis
déposer mon avis
Mon commentaire sur cet endroit
Anti-spam
Mon pseudo :
Poster mon avis
Déposé le 26/03/2014 par KALINKA - MARSEILLE
Une vraie merveille ! La magie dans un site insolite !!!! A découvrir et y retourner sans modération !!!!
Déposé le 23/07/2013 par Annie - New York
Effectivement, parking Insuffisant, mais excellente organisationj Une expérience fascinante
Déposé le 10/05/2013 par Flo - embrun
Pas de parking suffisant, accès aux carrières de Lumières se fait dans une cohue infernale, dangereux pour les piétons... bref acheminement à revoir; Au lieu de faire payer les quelques places de parking, il vaudrait mieux placer un personnel pour empècher les cars et les camping-cars de prendre l'accès des carrières; Visite effectuée le jeudi de l'Ascencion, beaucoup de monde et une pagaille monstre