chargement en cours

Festivités du 15 août: Le préfet des Bouches du Rhône annule tous les feux d'artifice

Le préfet des Bouches du Rhône, par la voie de sa secrétaire générale, a annulé tous les feux d'artifice prévus dans les Bouches du Rhône du 13 au 16 août inclus à cause de la sécheresse.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 13/08/2022
Festivités du 15 août: Le préfet annule tous les feux d'artifice à cause de la sécheresse

Alors que la pluie fait son retour ce weekend et ce lundi dans le département, la préfecture des Bouches du Rhône a publié un arrêté ce samedi matin qui interdit tous les feux d'artifice, y compris ceux tirés par les communes et les professionnels.

> L'arrêté en ligne sur le site de la préfecture

La préfecture justifie cette interdiction totale par "les conditions météorologiques actuelles susceptibles d’aggraver la situation de sécheresse de la végétation et la nécessité de limiter les causes de départ de feu, notamment ceux dus aux tirs de feux d’artifices".

L’arrêté préfectoral interdit les spectacles pyrotechniques (usage d’artifices de catégories F1, F2, F3, F4 / T1, T2) entre le 13 et le 16 août 2022 inclus dans tous le département.

La sécheresse invoquée alors que le département attend de fortes précipitations 

Cela peut apparaître comme un paradoxe, puisque de violents orages sont attendus dans les prochaines heures dans le département, qui pourrait même être placé en vigilance orange par Météo France. Ces précipitations vont toucher le département ce samedi et surtout ce dimanche toute la journée, ce qui réduit habituellement les risques incendie.

C'est d'ailleurs à cause de cette pluie annoncé, et non de la sécheresse, qu'Istres a annulé le feu d'artifice prévu ce samedi soir dans le cadre des Fêtes du Ranquet.

D'autres communes avaient également anticipé cet arrêté en annulant leur feu d'artifice. C'est le cas notamment de Gardanne.

La plupart de ces feux d'artifice annulés ne représentaient qu'un danger limité d'incendie

Au final, la pertinence de l'arrêté pose question puisque la plupart des feux d'artifice annulés par cet arrêté sont ceux qui étaient tirés en mer et ne représentaient donc aucun danger d'incendie : La Ciotat, Sausset, Cassis, Les Saintes Maries de la Mer, Carry le Rouet ou encore Berre l'Etang.

C'est d'ailleurs pour cette raison que le Préfet du Var avait évité de publier un tel arrêté lors des festivités du 14 juillet, expliquant qu'il n'y avait aucune raison d'annuler les feux d'artifice quand ils ne représentent pas de danger d'incendie.

Une demande du ministre de l'interieur

"Je vous demande d'examiner, en lien étroit avec les maires concernés, l'opportunité de maintenir ces manifestations et de prendre, si nécessaire, à votre niveau une mesure administrative d'interdiction de ces évènements" déclarait à l'AFP Gérald Darmanin, le Ministre de l'Interieur il y a quelques jours. Appelant ainsi les préfets à prendre de tels arrêtés et à veiller à "une application stricte des dispositions réglementaires" encadrant les feux d'artifice, notamment "les conditions climatiques et météorologiques", le "choix du site", les "distances de sécurité" et la "mobilisation de moyens humains et techniques adaptés".

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.