chargement en cours
publicite

Des quotas mis en place cet été pour réduire la sur-fréquentation de Porquerolles

Une charte a été mise en place avec les navettes maritimes pour limiter à 6000 passagers embarqués chaque jour vers Porquerolles, elle s'accompagne d'un système de réservation et de facilités pour utiliser les transports en commun.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 06/07/2021
Des quotas mis en place cet été pour réduire la sur-fréquentation de Porquerolles

C’est une petite révolution dans le monde du tourisme en France : un parc national met en place des quotas d’accueil pour lutter contre sa sur-fréquentation. Certes il ne faudra pas prendre un billet pour avoir le droit d'accéder au Parc National de Port-Cros, mais du fait de son insularité, c’est du côté des navettes que les pouvoirs publics ont décidé d’instaurer un contrôle des flux en proposant une charte avec les navettes maritimes.

Dès ce mois de juillet et celui d’août, sept compagnies maritimes s’engagent à se limiter à 6.000 voyageurs par jour vers Porquerolles.

Les années précédentes, le nombre de visiteurs était estimé aux alentours entre 10.000 et 12.000 par jour créant un réel sentiment de saturation tant pour le public présent que pour les fragiles écosystèmes de l’île.

Ce chiffre de 6000 passagers ne concerne que les visiteurs touristiques: les habitants de l’île et les professionnels qui y travaillent n’y sont pas comptabilisés. Idem pour les plaisanciers qui pourront continuer à y débarquer avec leur voilier ou bateau à moteur, même si le Parc réfléchit à des aménagements nouveaux pour encadrer le mouillage.

Une charte qui engage les différentes compagnies maritimes a été signée ce mardi 6 juillet à Toulon. La compagnie TLV bénéficiaire de la délégation de service public pour desservir l’île toute l’année depuis la Tour Fondue bénéficie du plus gros quota : 4000 passagers par jour. Les autres compagnies se répartissent les 2000 places restantes au départ des ports de Toulon, la Londe, le Lavandou…

Faciliter la réservation en amont

La mise en place de ces quotas risque donc de changer la manière dont les visiteurs vont se rendre sur l’île de Porquerolles. 4000 passagers par jour, cela ne représente plus que 33% des capacités de la compagnie TLV. La compagnie Atlantide va elle abandonner sa rotation du mercredi. En moyenne, les compagnies privées vont ainsi réduire d’environ 25% leurs capacités vers Porquerolles.

Pour éviter un effet d’entonnoir et des queues importantes au niveau de la gare maritime, il est donc désormais possible et fortement conseillé de réserver son passage en avance (ici en ligne pour la compagne TLV). Plusieurs créneaux sont proposés et permettent aussi un passage plus rapide au moment de l’embarquement en se dirigeant directement vers les navires.

Des avantages pour ceux qui utilisent les bus

Autre mesure prise pour accompagner et réguler les flux de visiteurs : la présentation d’une réservation pour la navette maritime vers Porquerolles permet de bénéficier d’un billet gratuit sur la ligne de bus 67. C'est cette ligne qui dessert la Presqu’île de Giens depuis le centre de Hyères.

Un double bonne nouvelle : elle évitera aux visiteurs les embouteillages pour venir et repartir de la Tour Fondue et leur permettra aussi d’économiser sur les tarifs des parkings particulièrement salés à proximité de la gare maritime.

Cette ligne 67 permet une interconnexion avec la gare SNCF de Hyères et les parkings relais situés en amont de la Presqu’île de Giens et qui sont bien moins saturés même en été ( Espace 3000, Arromanche)

photo: OT Hyères Tourisme

On en parle sur Frequence-sud.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.