chargement en cours

Marseille refuse les mesures annoncées hier et demande au gouvernement de revoir sa position

Lors d'une conférence de presse organisée ce matin, Benoît Payan a demandé au Ministre Olivier Véran de geler les mesures décidées hier. Il demande 10 jours pour laisser le temps à l'inflexion de se confirmer.

Publié par Redac . le 24/09/2020
RestrictionsMarseille demande le gel des décisions d'Olivier Véran

"Marseille deuxième ville de France doit être entendue et respectée" Benoît Payan

C'est lors d'une conférence de presse organisée ce matin que le Premier adjoint au maire Benoît Payan a exprimé sa colère et son incompréhension. Hier soir, Olivier Véran a annoncé des mesures fortes pour la ville de Marseille, des mesures estimées injustes par l'élu marseillais.

Après avoir rappelé les actions de la ville de Marseille pour lutter contre l'épidémie, affirmant notamment que "notre ville est le territoire le plus testé en France", l'ajoint au maire a évoqué les chiffres actuels.

Ce sont eux, avec également le manque de concertation, qui nourrissent le débat. D'après Benoît Payan "les actions portent leurs fruits". Marseille a un R0 à moins de 1, et le pic a été atteint dans la semaine du 3 au 9 septembre. Depuis l'épidémie est en décrue, et la ville ne mérite par conséquent pas les mesures annoncées. 

"Malgré les efforts, notre territoire est sanctionné et puni. Nous sommes dans l'incompréhension et dans la colère."
Benoît Payan

C'est un "affront pour Marseille". Les mots sont forts, autant que l'incompréhension des élus. C'est pourquoi la mairie demande au gouvernement le "gel des mesures" pour 10 jours. La ville demande au ministre de revoir sa position et de se concerter avec les élus locaux.

Si à la fin des 10 jours les indicateurs repartent à la hausse, Benoît Payan s'est dit "prêt à accepter et à prendre les mesures qui s'imposent".