chargement en cours

Terre d'évolution, le nouveau parcours de Musée d'Histoire Naturelle

A partir de ce vendredi 18 septembre, le Musée d'Histoire Naturelle de Marseille rouvre ses portes avec un nouveau parcours: Terre d'évolution.

Publié par Pauline . le 16/09/2020
Terre d'évolution, le nouveau parcours de Musée d'Histoire Naturelle

Après 10 mois de travaux, un gigantesque chantier des collections et une mise à jour des contenus scientifiques, le Muséum dévoilera dès le 18 septembre son nouveau parcours permanent intitulé Terre d'évolution.

A l'occasion de son bicentenaire, une scénographie repensée tout en conservant l'esprit historique du lieu, les visiteurs pourront découvrir ou redécouvrir les collections enrichies de nombreuses espèces sorties des réserves.

Des pièces exceptionnelles, comme un authentique crâne de mammouth laineux, une ammonite nacrée de Madagascar et des boas constrictor accouplés en montage ostéologique côtoient des pièces historiques, comme la girafe et son girafon de 1872 et le mosasaure de plus de 7 mètres de long.

Labellisé «Musée de France» depuis 2002, le Muséum se distingue par la qualité scientifique et patrimoniale de ses collections. À la rencontre des cultures
et des espaces naturels de l’Europe et de la Méditerranée, il propose une grande diversité de curiosités naturalistes.

Terre d'évolution, le nouveau parcours du musée


Terre d’évolution, parcours nouvellement muséographié, invite les visiteurs à découvrir le Vivant et la Terre qui nous entoure. Il mêle la biodiversité passée et actuelle et interroge l’influence de l’espèce humaine sur l’évolution récente du vivant dans leurs milieux. Il déroule l’histoire de la vie sur Terre, d’une manière inédite, autour de sept thématiques centrales, communes aux organismes vivants « Vivre là », « Se reproduire », « Se protéger », « Communiquer, percevoir », « Respirer ou pas », « Se nourrir », « Evoluer ».

Complétant l’exposition permanente Terre d’évolution, les visiteurs déambulent dans les autres espaces du muséum, où se nichent d’autres spécimens des collections et
qui illustrent l’histoire de l’institution : paliers de la Préhistoire (éclairage régional sur l’évolution de notre espèce), mesurer le temps (regards croisés sur l’échelle
astronomique de l’histoire de l’Univers et de la Terre et celles des générations vivantes et des saisons), changer d’échelle (de la bactérie à l’éléphant, de l’invisible à l’infiniment lointain...), les petites histoires du Muséum bicentenaire.

Et bientôt, une exposition semi-temporaire dans le parcours permanent fera prochainement la lumière sur la Nature et les menaces qui pèsent sur la biodiversité.