chargement en cours
publicite

Alpes du Sud: Orcières veut partager une dynamique positive pour cet été malgré la crise du coronavirus

Les Alpes du Sud pourraient tirer leur épingle du jeu face à une demande plus forte de tourisme de proximité et plus durable. La station reste optimiste pour sa saison touristique estivale en maintenant des événements et en s'adaptant aux nouvelles règles sanitaires.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 08/05/2020
Alpes du Sud: Orcières veut partager une dynamique positive pour cet été

« Faire en sorte que la saison soit la moins catastrophique possible » C’est le pari d’Orcières pour cet été. Une baisse de fréquentation de l’ordre de 20% maximum sur l’été serait un score honorable pour Jordane Juschka, le directeur de l'Office du Tourisme.

A Orcières, la saison commencera le 4 juillet cette année. Le retard s’explique bien sûr par les restrictions de déplacement et des activités. Cette saison estivale 2020 sera donc décalée de quelques semaines, comme le passage du Tour de France, le grand temps fort de l’été dans les Hautes Alpes désormais prévu le 1er septembre.

La station fermera officiellement le 6 septembre mais espère profiter malgré tout d’un été indien. « Il y a un potentiel certain plus marqué cette année sur la saison automnale », elle pourra peut-être donc jouer les prolongations.

Des événements maintenus durant tout l’été

Alors que de nombreuses villes du littoral ont décidé d’annuler une bonne partie de leurs festivités estivales, dans les Alpes, on tente de prendre le contre-pied, en maintenant des événements à taille humaine, en lien avec la philosophie de la destination : terroir, nature, sport ou encore bien être.
Certes pour le Tour de France, des ajustements importants vont être nécessaires : fini le grand concert gratuit prévu après la course mais des animations plus petites resteront certainement programmées pour accompagner les milliers de visiteurs attendus. L’étape du Tour de France reste une exception dans l’été. « A part le Tour de France, on n’a pas d’événement qui rassemble plusieurs milliers de personnes »
Un trail c’est 350 personnes, et le Festival de la Montagne, qui pourrait cumuler plusieurs milliers de personnes se répartit sur plusieurs hameaux et des séquences tout au long de la journée, évitant ainsi de gros attroupements.

«Nous essayons de maintenir nos événements en s’ajustant aux demandes de la clientèle et aux règles sanitaires» Jordane Juschka

Par contre, l’incertitude est de mise pour les activités indoor. Le grand centre aquatique et le bowling restent suspendus aux annonces gouvernementales sur un calendrier de réouverture.

Un nouvelle politique sanitaire

Désinfection des hébergements, gel hydroalcoolique, distanciation sociale… A la montagne, l’application des gestes barrières semble peut être plus facile qu’ailleurs à mettre en place, dans la station, on retrouve des enjeux nouveaux cet été : le label existant pour les hébergements intègre cette année le covid, et la capacité des loueurs et résidences à proposer une offre sécurisée.

Et puis ce sont plein de petits détails sur lesquels la station travaille: les remontées mécaniques seront certainement désinfectées régulièrement et appliqueront des mesures de distanciation sociale, à l’Office du Tourisme, les brochures ne seront plus en libre service mais distribuées à la demande…

Toucher la clientèle locale sans pour autant faire une croix sur l’international

90% des touristes accueillis à Orcières sont habituellement Français. C’est donc une relative bonne nouvelle puisque ce sera plus facile de les faire revenir cet été, d’autant plus qu’une bonne moitié vient de la région PACA.

Pour les 10% restant, ce sont beaucoup de Belges indique Jordane Juschka. «On ne va pas faire une croix sur la clientèle belge que l’on sera fier d’accueillir cet été. On compte même leur proposer de célébrer ici leur fête nationale » souligne