chargement en cours

L'étonnante jeunesse de Herbie Hancock au Jazz Marseille

L'ambiance était familiale et décontractée sur les pelouses du parc Longchamp pour accueillir l?iconique pianiste Herbie Hancock dans le cadre du festival Marseille Jazz.

Publié par Redac . le 09/08/2017
L'tonnante jeunesse de Herbie Hancock au Jazz Marseille

Début de soirée tonitruant pour la première partie de soirée avec le saxophoniste soprano Émile Parisien et son compère accordéoniste Vincent Peirani, pour un concert hommage au regretté Joe Zawinul. Et quel hommage !

La prestation est explosive et joyeuse et ses artistes issus de formation différentes s'entendent à merveille, ils sont tous ce soir là issus de la tribu Zawinul. Les musiciens sont généreux, Émile Parisien et tous ses acolytes ne ménagent pas leur énergie ce qui crée une ambiance vraiment festive.
Ces musiciens ne se ménagent pas et leur talent fait vraiment l'unanimité.

La nuit est tombée sans que l'on y prête attention, c'est l'heure de rencontrer à nouveau une légende vivante du Jazz comme le festival des cinq continents sait en proposer.
A 77ans, Herbie Hancock a traversé les genres musicaux et les époques sans jamais y perdre son style ni sa classe. Compagnon de route entre autres de Miles Davis il a composé et interprété de nombreux hits musicaux avec autant de réussite dans les influences électro, le funk, le hip-hop ou l'acid house ...

Le concert commence par des influences planantes aux accents de free jazz pour évoluer vers des morceaux plus rocks voire plus funky accompagné par des artistes de renom et de talent. On est ébahi par la vivacité et l'énergie de Herbie Hancock qui parait 20 ans de moins que son âge officiel.

La mayonnaise monte bien et l'artiste, aussi à l'aise avec son clavier, qu'avec son ordinateur, nous gratifie également de performances vocales avec voice coder dans un esprit très électro.

Les derniers morceaux et notamment le rappel sur Chameleon ont une saveur toute particulière puisque le pianiste délaisse son clavier pour rejoindre le devant de la scène avec son synthé piano et faire le show en jouant des duos avec ses musiciens.

A le voir s'amuser ainsi, on ne peut que supposer que c'est cet évident plaisir de jouer qui confère à Herbie Hancock et à sa musique cette étonnante jeunesse. C'est bon, c'est très bon... Bref comme on le disait : le style et la classe intacts.

Didier Philispart