chargement en cours
publicite

Vers une réouverture retardée des restaurants et lieux publics dans les Bouches du Rhône?

Avec une réouverture territorialisée, les Bouches du Rhône pourraient voir les étapes du déconfinement retardées à cause d'un taux d'incidence qui frôle encore les 500 pour 100.000.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 26/04/2021 - Modifié le 29/04/21 15:19
Réouverture des restaurants: il faudra probablement attendre un peu plus longtemps dans les Bouches du Rhône

MAJ 29/04: Le président de la République a indiqué le calendrier des réouvertures, ne faisant plus référence aux zones où le virus circule fortement, mais en maintenant un 'frein d'urgence' pour les départements où le taux d'incidence est supérieur à 400, ce qui est encore le cas des Bouches du Rhône. Il y a donc encore un réel suspens pour l'échéance du 19 mai dans les Bouches du Rhône. 

Intérrogé ce lundi midi, Emmanuel Macron a confirmé que le calendrier de réouverture des lieux public, dont notamment les restaurants serait conditionné au taux d'incidence des départements.

"On va sans doute fixer un seuil de taux d'incidence", a affirmé le président depuis Melun. "Je ne pense pas qu'on puisse rouvrir les restaurants fin mai courant juin dans les départements où ça circule encore beaucoup. Dans d'autres où ça a beaucoup baissé, je pense qu'il faudra les ouvrir."

Le chef de l'état a cependant précisé qu'il souhaitait une réouverture nationale des terrasses à la mi-mai. Si cette réouverture concernerait tous les départements, le chef de l'état a sous-entendu que des jauges sur ces terrasses seraient ajustées en fonction du taux d'incidence. Ainsi, une terrasse à Nice, où le taux d'incidence est désormais de 170 pourrait accueillir plus de monde qu'une autre située à Marseille avec un taux d'incidence proche des 500. 

 

le Président a fixé 4 étapes pour la réouverture
- le 3 mai
- 19mai / ouverture des terrasses
- 9 juin / réouverture des lieux en intérieur et exterieur
- 30 juin fin des mésures (sauf pour les discothèques)
"Chacune dépendra des résultats que l'on a obtenu" Emmanuel Macron

 

"On va essayer de réouvrir les établissements culturels dès la première phase avec des jauges plus réduites" a également précisé le chef de l'état, sans préciser s'ils seraient concernés par cette territorialisation.

Emmanuel Macron doit s'exprimer dans les prochains jours et devrait préciser ces modalités de réouverture, et notamment les précisions concernant les restaurants, et le distinguo entre les conditions en terrasse et celles en intérieur.

publicite

Les Bouches du Rhône dans le trio de tête où le virus circule le plus en France

En date du 22 avril, les Bouches du Rhône étaient le troisième département où le virus circule le plus en France. Le taux d'incidence est de 496 pour 100.000 selon les chiffres publiés ce lundi par le Ministère de la Santé. Seuls le Val d'Oise et le Val de Marne dépassent ce chiffre avec respectuvement des taux à 564 et 535. Tous les autres départements, dont Paris et le Rhône sont désormais avec une circulation plus faible du virus que les Bouches du Rhône.

D'une manière générale, alors que les chiffres des contamination baissent fortement partout en France, dans les Bouches du Rhône, cette baisse est enclenchée, mais elle semble moins rapide qu'ailleurs.

Facteur aggravant: la situation dans les urgences reste très compliquée dans les Bouches du Rhône. Elle se situe sur un plateau très haut avec 337 personnes en réanimation, proche sur pic à 357 atteint il y a une dizaine de jours. 

la baisse est plus faible dans les Bouches du Rhône qu'au niveau national

Muselier pour une territorialisation, Vassal veut une concertation

Intérrogée sur une éventuelle territorialisation et ouverture retardée dans les Bouches du Rhône, Martine Vassal, la Présidente du Département nous précise : "La limite administrative n'est pas la limite du virus. La question de la territorialisation se repose régulièrement. Moi ce que je demande c'est de la concertation."

"On peut constater une différence claire dans la région (...) donc la territorialisation est absolument indispensable pour la réouverture." a souligné Renaud Muselier, le Président de la Région Sud, interrogé par BFMTV.

 

On en parle sur Frequence-sud.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.