chargement en cours

Dernières heures avant le confinement: les centres commerciaux pris d'assaut

A quelques heures avant le début du confinement les Provençaux se sont rués dans les boutiques pour faire leurs derniers achats avant une fermeture d'un mois au minimum.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 29/10/2020
Dernières heures avant le confinement: les centres commerciaux pris d'assaut

Des files d'attentes à l'entrée de boutiques, des kilomètres d'embouteillage sur les autoroutes et les axes menant aux centre commerciaux... C'est le rush avant le début du confinement qui débute ce vendredi. De nombreux Provençaux ont souhaité faire des achats dans les centres commerciaux de la région: du côté de Grand Var, d'Aubagne, de la Valentine, de Plan de Campagne ou même des Terrasses du Port, il faut s'armer de patience ce jeudi soir. 

Rayons vidés et distanciation sociale oubliée

Comme lors du premier confinement, les rayons pâtes et riz sont particulièrement prises d'assaut. La grande distribution a pourtant promis que les ecueils d'approvisionnement du printemps d'auraient plus lieu. Certaines personnes souhaitent aussi faire le plein à petit prix dans des grandes surfaces éloignées de chez eux plutôt qu'ensuite, dans les commerces autorisés, à proximité de leur lieu de résidence. Pour les autres, ce sont les boutiques de jouet et d'habillement qui sont fréquentées avant quatre semaines de fermeture.

Autre conséquence de cette afflux de personnes: la distanciation sociale en prend un coup. Les files d'attentes dans les boutiques, la concentration de personnes dans les magasins, les stocks et produits mis en vrac dans les rayons... Si certaines boutiques fermeront pour plusieurs semaines dès ce soir, il y aura encore du travail pour remettre les rayons au propre.

Plus de 150km de bouchons ce jeudi soir dans le Var et les Bouches du Rhône

Sur les routes la situation est aussi très compliquée. Ce jeudi soir à 18h, on enregistre des bouchons bien plus importants que la normale. On comptabilise à 18h plus de 150km de bouchons dans les agglomérations d'Aix, Marseille et Toulon où la plupart des autoroutes et voies menant aux centres commerciaux sont saturées.

Autre conséquence de l'arrivée du confinement, accentuée aussi par le récent attentat de Nice, le niveau d'énervement de la population: la tension est palpable dans les rayons. Sur les routes, cette ambiance tendue a aussi créé de nombreux accrochages. Des accidents sans grande gravité mais qui ont contribué davantage à cette grande pagaille.