chargement en cours

Bars et restaurants: on récapitule ce qui est autorisé et interdit dans le Var

En plus de la mise en place du couvre-feu, le gouvernement a décidé la fermeture des bars toute la journée dans les départements concernés par cette mesure. Au final, on ne peut pas manger dans un bar mais on peut boire un verre dans un restaurant.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 23/10/2020 - Modifié le 27/10/20 10:14
Bars et restaurants: on récapitule ce qui est autorisé et interdit dans le Var

Article mis à jour ce 27/10 avec les nouvelles précisions de la préfecture du Var.

Evence Richard, le Préfet du Var a présenté les détails de l'application du couvre-feu et ses dispositions complémentaires dans le département ce vendredi matin.

Le décret gouvernemental rentre en vigueur dès ce vendredi soir minuit dans le département. Une des mesures fortes est la fermeture totale des bars.

Fermeture des bars : Dans le Var, c’est la classification administrative qui prime

Contrairement aux Bouches du Rhône où les bars disposent d'une tolérance s’ils proposent une offre de restauration, dans le Var, c’est leur classification administrative qui va déterminer s’ils ont le droit d’ouvrir ou pas: Un débit de boissons, avec la licence associée, doit désormais rester fermé en permanence.

Cette mesure de fermeture doit être appliquée y compris si cet établissement propose une offre de restauration et dispose d’une cuisine. "On ne s'invente pas cuisinier ou même vendeur de sandwichs de façon impromptue, il y a des règles d'hygiène et là-dessus, la direction départementale de la protection des population sera très vigilante" explique le préfet du Var.

Les précisions de la préfecture du Var:

"Les bars qui ont pour activité principale la seule vente de boissons sont fermés et ne peuvent plus accueillir du public.

Les bars-tabac-PMU qui ont des activités de vente de tabac, de jeux et/ou de journaux peuvent ouvrir et accueillir du public, entre 6 heures et 21 heures pour ces activités. En revanche, ils sont fermés pour l’activité de bar."

On va dans un restaurant pour manger, mais on peut y boire aussi

De nombreuses brasseries et restaurants proposent également une offre proche de celle des bars. Le préfet du Var, Evence Richard est clair : « si on va dans un restaurant, c’est pour manger pas pour boire un verre ». Bien sûr, il est possible d'accompagner un repas d'un verre de vin ou de bière. Ce n'est heureusement pas interdit.

Les restaurants doivent cependant appliquer le protocole sanitaire spécifique au Var et bien sûr être fermés avant l'application du couvre-feu à 21 heures.

Les précisions de la préfecture: 

"Les restaurants et les bars-restaurants peuvent continuer à accueillir du public, entre 6 h et 21 h. Ils peuvent aussi servir des boissons en dehors des repas. Seuls ceux qui détiennent une licence III ou IV peuvent servir des boissons alcooliques.

Pour ces établissements, l’activité « restauration » doit être mentionnée sur leur extrait Kbis qui consiste en un extrait du registre du commerce et des sociétés (RCS) . C’est ce document officiel qui définit, entre autres, l’activité de l’entreprise."

Les mesures qui s'appliquent dans les restaurants du Var

Service assis
"Les personnes accueillies ont une place assise".

Six personnes maximum par table
"Une même table ne peut regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de six personnes"

Un mètre entre chaque table
"Une distance minimale d'un mètre est garantie entre les chaises occupées par chaque personne, sauf si une paroi fixe ou amovible assure une séparation physique. Cette règle de distance ne s'applique pas aux groupes, dans la limite de six personnes, venant ensemble ou ayant réservé ensemble"

La capacité de l'établissement affichée à l'entrée
"La capacité maximale d'accueil de l'établissement est affichée et visible depuis la voie publique."

Le port du masque pour le personnel et les clients lors de leurs déplacements
"Portent un masque de protection : Le personnel des établissements ; Les personnes accueillies de onze ans ou plus lors de leurs déplacements au sein de l'établissement."

Le cahier de rappel
Les données collectées doivent se limiter à l'identité de la personne, son numéro de téléphone et la date et heure d'arrivée. Les données sont conservées pendant 14 jours uniquement pour faciliter la recherche des cas contacts. Les restaurateurs n'ont pas le droit de les utiliser pour une utilisation commerciale.

On en parle sur Frequence-sud.fr