chargement en cours

Circulation active du virus dans les Bouches du Rhône: les événements de l'été et de septembre en sursis

La situation sanitaire s'est dégradée dans les Bouches du Rhône avec une diffusion accrue du coronavirus. Le Préfet peut interdire certains déplacements et les événements. Certains commerces pourraient également être réglementés voire fermés.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 14/08/2020
Circulation active du virus dans les Bouches du Rhône: les événements de l'été et de septembre en sursis

Après quelques semaines de détente, les Bouches du Rhône sont désormais classées en "zone active de circulation du virus" depuis la parution d'un décret gouvernemental ce vendredi matin. Cette décision permet au Préfet de Région de prendre des mesures plus restrictives concernant les déplacement et les événements organisés dans le département.

L'article 50 du décret du 10 juillet dernier précise les possibilités données au Préfet pour limiter la propagation du virus.

Les déplacements pourraient être à nouveau limités

Outre l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes, il peut aussi restreindre les déplacements des population. "Le préfet est habilité à adopter des conditions de déplacement plus restrictives à l'intérieur d'un département lorsque les circonstances locales l'exigent." C'est une forme de reconfinement local qui interdirait aux habitants des Bouches du Rhône de sortir du département par exemple ou se déplacer à plus de 100km de leur domicile.

Evénements annulés, bars et discothèques fermés

Concernant les événements, les préfets ont la possibilité de les interdire s'ils jugent la menace vis à vis du virus trop importante. Ce pourrait être le cas pour des événements comme le Delta Festival ou Acontraluz. Ces événement ont pour certains déjà réduit leur jauge à moins de 5000 personnes, mais ils visent une cible jeune particulièrement touchée par le virus. Acontraluz est pour le moment maintenu les 4 et 5 septembre, sur l'esplanade du J4. Delta Festival a déjà été reporté du 24 au 27 septembre et tente de proposer une édition plus petite toujours sur les plages du Prado. La préfecture doit décider dans les prochaines jours s'il elle autorise ou pas ces festivals.

En attendant, de nombreuses festivités du 15 août ont déjà été annulées dans les Bouches du Rhône. Quasiment pas de feux d'artifices ni bals au programme. Seuls quelques concerts en petit comité restent autorisés.

Pour les bars et les discothèques en plein air, le Prefet a commencé à siffler la fin de la récréation en fermant pour 30 jours le rooftop des Terrasses du Port. Ces lieux, qui proposaient des soirées festives en plein air en jouant sur une certaine ambiguïté font désormais l'objet d'un contrôle accru des services de l'Etat. Officiellement ce ne sont pas des discothèques, mais dans la réalité, on y danse avec peu de masques et de distanciation sociale. 

Pour le sport et la Foire aussi la question va certainement se poser dans les prochaines semaines. Des matches de football ont déjà été annulés en raison de joueurs contrôlés positifs. Des grands rendez-vous comme le Marseille-Cassis en octobre ou le Mondial de la Pétanque dans quelques jours sont eux aussi sous la menace d'une possible interdiction préfectorale.