chargement en cours

Des événements de plus de 5000 personnes pourront être autorisés dès le 15 août

Le gouvernement a publié un décret ce mardi 28 juillet qui donne la possibilité d'organiser des événements rassemblant plus de 5000 personnes sous des conditions strictes et avec l'aval des préfectures.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 28/07/2020
Les événements de plus de 5000 personnes peuvent être autorisés dès le 15 août

Le gouvernement a donné ce mardi 28 juillet un peu de souplesse à propos de l'interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes. Si elle reste la norme jusqu'au 1er septembre au moins, elle pourra néanmoins bénéficier de dérogations préfectorales permettant de rassembler davantage de personnes.

Trois conditions sont ainsi nécessaires pour bénéficier de cette autorisation signée du préfet:

La première concerne la situation sanitaire générale en France et particulièrement dans le territoire concerné: Ainsi dans la région, les Bouches du Rhône sont dans un niveau de propagation du coronavirus plus important que les cinq autres départements. Un événement rassemblant plus de 5000 personnes aurait donc davantage de chances d'être autorisé dans le Var ou les Hautes Alpes qu'à Marseille.

La seconde condition est bien sûr le respect des gestes barrières: L'organisateur doit mettre en place des protocoles stricts d'accueil du public, et notamment la mise en place de contrôles ou d'obliger le port du masque.

Enfin, la dernière complète la seconde: Elle demande "des dispositions spécifiquement prises par l'organisateur afin de prévenir les risques de propagation du virus propres à l'évènement concerné au-delà de 5 000 personnes". Par exemple, un événement rassemblant plus de 5000 personnes pose de nouveaux problèmes d'accès par exemple. Pas question de proposer une distanciation sociale sur le lieu l'événement si c'est pour que le public s'entasse avant et après dans des transports en commun bondés.

Vers la fin de la limitations dans les stades

Avec plus de 60.000 places, le Stade Vélodrome est directement concerné par cette évolution. Si le niveau de propagation dans les Bouches du Rhône repasse sous un seuil acceptable, alors la capacité du stade pourra être réétudiée. En remplissant un siège sur deux, on passerait déjà à 30.000 spectateurs en théorie, six fois plus que les 5000 actuellement.

Les nouvelles dispositions s'appliqueront aussi aux championnats: Les dérogations préfectorales "peuvent porter sur un type ou une série d'évènements lorsqu'ils se déroulent dans un même lieu" mais pourront être à tout moment révoquées "lorsque les conditions de leur octroi ne sont plus réunies" souligne l'arrêté.

Le décret met fin de situations ubuesques pour les villes

Cette limite des 5000 personnes était très mal adaptée aux grandes villes. L'exemple des plages du Mourillon a souvent été cité: le parc balnéaire de Toulon accueille en temps normal bien plus de 5000 personnes. Mais, dès lors que la ville souhaiterait y organiser un événement, elle devrait en théorie faire évacuer une partie de la foule pour redescendre sous cette barre des 5000 personnes.

C'est également le cas dans plusieurs communes du littoral qui font le plein chaque soir sur leurs promenades le long du littoral. Même si un événement ne changerait rien à la fréquentation, il tomberait sous le coup d'une interdiction puisque plus de 5000 personnes y sont naturellement présentes.

Le retour des festivités du 15 août

Le décret est applicable dès le 15 août, c'est à dire le jour de l'Assomption et du début des fêtes de la libération dans la région. En théorie donc, et sous réserve de valider toutes les contraintes avec les préfectures, davantage d'événements pourraient être organisés pour fêter le 15 août dans la région. Plusieurs communes du Var souhaitent proposer des feux d'artifice, ce sera donc peut être à nouveau possible, ou du moins plus facilement.