chargement en cours
publicite

Les plages pourront rouvrir dès le 11 mai par dérogation préfectorale

Le gouvernement a donc fait machine arrière sur la question des plages: Désormais l'interdiction est générale, mais les prefets, sur demande des maires, peuvent accorder des dérogations.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 07/05/2020
Les plages pourront rouvrir dès le 11 mai par dérogation préfectorale

Les polémiques étaient vives depuis quelques jours : faut-il rouvrir les plages dès le 11 mai ? Le gouvernement avait tranché la question la semaine dernière avec un non ferme, mais il est finalement revenu sur cette décision:

Désormais, si l'interdiction d'accès aux plages, lacs et centres nautiques est la norme pour toute la France, les préfets peuvent, sur demande des maires, délivrer des autorisations locales au cas par cas.

Il faudra pour cela que les maires soient capables de mettre en place des mesures spéficiques d'organisation pour garantir la distanciation sociale.

Le Premier Ministre a ainsi précisé ces conditions, parlant de la présentation d'un cahier des charges compatible avec la sécurité sanitaire. "Il faudra que les élus locaux et les préfectures rentrent en contact et arrivent à se mettre d'accord".

Certains élus proposaient par exemple d'interdire de rester statique sur une plage, c'est à dire d'y étendre sa serviette et bronzer au soleil, pour n'autoriser que les activités "sportives": baignade, marche, plongée, promenade...

Le gouvernement avait justifié cette interdiction par la volonté d'éviter des flux de population massifs à l'occasion des weekends et ponts du mois de mai. Plusieurs communes du littoral provençal ont en effet l'habitude de voir leur population tripler les weekends avec l'arrivée d'habitants en provenance des grandes villes et de l'arrière pays de la région.

On en parle sur Frequence-sud.fr