chargement en cours
publicite

Déconfinement: Les premières plages varoises pourraient rouvrir à Hyères dans quelques jours

Le Maire d'Hyères, Jean-Pierre GIRAN, va demander la réouverture rapide des plages de sa commune. Tout un dispositif est prêt pour garantir la sécurité de la population sur le sable et dans l'eau.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 07/05/2020
Les premières plages pourraient rouvrir à Hyères dans quelques jours

L'Almanarre, l'Auguade, LaCapte, Plage d'Argent... On devrait bientôt pouvoir se baigner et profiter du soleil sur les plages de la ville d'Hyères les Palmiers. Suite aux annonces du Premier Ministre qui offre la possibilité de mettre en place des dérogations locales, Jean-Pierre GIRAN, le Maire de la ville d’Hyères compte déposer une demande pour sa commune. Le préfet serait "ouvert à la discussion". Dès lundi la ville va présenter son dossier pour une réouverture rapide de certaines plages de la commune. La ville a mis en place un dispositif de gestion de la fréquentation des plages, en y limitant l'accès sur des tranches de plage par la police municipale.

 

Pourquoi rouvrir les plages à Hyères?

J-P. GIRAN: Les plages font partie de l’identité locale, avant même de penser aux touristes, je pense au 60.000 Hyèrois. A partir du moment où l’on demande l’ouverture avec des mesures de distanciation que je présenterai à Monsieur le Préfet, je ne vois pas pourquoi elles resteraient fermées.

Il peut y avoir des statuts différents en fonction des plages: certaines resteront fermées d’autres ouvertes, notamment les plus vastes.

"Je pense qu’en matière de risque, on est beaucoup moins exposé sur une plage que lorsque l’on est dans les transports en public ou dans une école." Jean-Pierre Giran, Maire de Hyères

Au contraire, les lieux de plein air sont recommandés pour éviter des problèmes de contamination, je pense que c’est une bonne chose.

 

Un des arguments du ministre était que cela risquait de créer un afflux de population.

A partir du moment où on limite la fréquentation quantitativement par des informations strictes, par un découpage de la plage en bandes et avec une surveillance, on évitera ces difficultés.

 

Concrètement, à quoi pourraient ressembler les plages de Hyères dans quelques jours dès que vous aurez l’autorisation du préfet?

Les plages seront découpées en bandes, avec des ganivelles (petites bordures en bois -NDLR-) où un écriteau marquera le nombre de personnes maximales par bande.

Par exemple, pas plus d’un baigneur pour 4 ou 5m², c’est la norme qui est en général précisée dans les confinements intérieurs. C’est une norme qui est très large.

Cette mesure sera respectée, et si elle ne l’est pas, il y aura bien sûr des contrôles de la police municipale. On ne peut pas ouvrir à tout va, mais il faut quand même donner cette possibilité.

"Quand la police municipale verra que des personnes arrivent et que la bande de plage est saturée, ils diront aux personnes d’aller sur la bande d’à côté ou sur une autre plage."

 

Vous n’êtes pas dans cette logique de plage «dynamique» où certains maires souhaitaient proposer uniquement une activité sportive ou de balade, et interdire d’y poser sa serviette pour y bronzer ?

Je ne sais pas comment on peut faire pour empêcher quelqu’un! Si on le laisse debout pendant deux ou trois heures sur la plage, c’est la même chose que s’il est allongé.

Il peut y avoir des conseils en disant ne restez pas plus d’une heure sur la plage pour qu’il puisse y avoir des rotations.

"Je rappelle que l’on n’est pas le 14 juillet ou le 15 août. On est dans une période très antérieure à l’arrivée des estivants. Et même l’été, nos plus grandes plages ne sont pas à saturation."

Nous avons la chance à Hyères d’avoir des kilomètres carrés de plage qui permettent de les ouvrir sans difficulté.

 

A propos des activités nautiques, là aussi, vous souhaitez une autorisation de ces activités?

Actuellement rien ne peut être fait tant que le préfet maritime ne donne pas d’autorisation. Je lui demanderai donc s’il souhaite évoluer dans cette doctrine.

Les planches à voile et les kitesurfs qui n’hypothèquent pas le fonctionnement des plages peuvent-ils ou non s’entrainer.

Quid de la plaisance, puisque actuellement, tous les bateaux sont bloqués dans les ports. Je n’ai pas d’avis, mais j’ai des questions à poser au Préfet Maritime.

 

Vers une réouverture rapide des plages?

Dès lundi matin, nous serons en contact avec la préfecture. On leur enverra bien sûr la configuration des plages. Il peut y avoir d’autres mesures de sécurisation et de distanciation, puis nous attendrons sa réponse.

"Le contact que j’ai eu avec Monsieur le Préfet tout à l’heure me laisse à penser que nous pouvons aller dans la bonne direction. Il était ouvert à la réflexion."

 

On en parle sur Frequence-sud.fr