chargement en cours
publicite

L'expo Plongée au coeur des canyons pourrait être forcée de quitter l'Espace Villeneuve Bargemon dès la fin mars

La ville de Marseille souhaite récupérer l'espace pour organiser la passation de l'équipe municipale. L'exposition est pourtant prévue jusqu'en juin.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 11/03/2020
L'expo sur les canyons pourrait être forcée de quitter l'Espace Villeneuve Bargemon dès la fin mars

Il y a certains canyons qui s'avèrent plus dangereux à explorer que d'autres. Celui situé sous la Place Villeneuve Bargemon réserve de mauvaises surprises au Parc National des Calanques qui y présente son exposition gratuite "Plongée au coeur des canyons" jusqu'au 21 juin en théorie.

Car entre temps, les élections municipales vont déterminer la nouvelle équipe municipale, et la ville souhaite utiliser cet espace pour y organiser le "conseil d'installation". Les services de la ville ont demandé aux organisateurs de démonter l'exposition et de faire place nette avant le 24 mars.

"En mars et avril, un conseil d'installation du nouveau conseil municipal et d'autres séances devront y être organisés. Pour l'heure, nous ne connaissons pas les dates et les modalités souhaitées par la future équipe. Dès lors, il est nécessaire de demander aux organisateurs de l'exposition de libérer l'espace pour assurer le bon déroulement de ces événements." explique la Ville de Marseille

L'espace souterrain Villeneuve Bargemon se compose de plusieurs parties. Il y a l'hémicycle où se tient le conseil municipal, et une large salle attenante où est actuellement organisée cette exposition. En théorie, rien n'empêche la tenue d'un conseil municipal en maintenant l'exposition. C'est d'ailleurs ce qui se passait en 2013, lors de l'année européenne de la culture: A l'époque, le Pavillon M utilisait déjà cet espace souterrain. Il était alors fermé au public uniquement les jours de conseil municipal. Les activités démocratiques et culturelles arrivaient à cohabiter sans problème.

La demande de la ville est d'autant plus surprenante qu'elle est directement partenaire de cette exposition et savait dès le départ la concomitance des deux événements.

Une vingtaine de scientifiques et contributeurs du projet sont montés au créneau dans une tribune publiée sur Marsactu pour demander à la ville de revenir sur cette position.

Maintenir, déplacer ou annuler la fin de l'exposition

"Des discussions sont en cours afin de trouver d'autres alternatives d'accueil de cette exposition." précise tout de même la ville. Car, en théorie, il serait possible de déplacer cette exposition dans un lieu plus calme ces prochaines semaines, mais cela a un coût. Il est estimé aux alentours de 60.000€, sur une exposition dont le budget avoisine les 500.000€. A moins que la ville ne participe financièrement à ce déménagement, l'hypothèse d'un démontage définitif avant le 24 mars est sérieusement envisagée.

L'option du maintien de l'exposition dans l'Espace Villeneuve Bargemon est aussi étudiée. La ville dispose de plusieurs salles à proximité susceptibles d'accueillir ces formalités protocolaires. Et puis ce sera surtout la décision du prochain, ou de la prochaine, maire de Marseille. Difficile d'imaginer que la première seconde de son mandat se fasse au détriment d'une exposition consacrée à l'environnement et qui connait un réel succès avec près de 900 visites chaque jour.

L'exposition sera ensuite présentée cet été à Collioure et à l'automne en Corse. Entre temps, Marseille doit accueillir le Congrès Mondial de la Nature en juin. Cette exposition devait y être directement associée.

On en parle sur Frequence-sud.fr