chargement en cours
publicite

Carnaval de Nice, Fête du Citron: Pour le moment aucun événement n'est annulé à cause du Coronavirus dans la région

Tant que le virus n'est pas détecté dans la région Provence Alpes Côte d'Azur, il n'y a aucune raison d'annuler les événements selon les autorités.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 25/02/2020
Carnaval de Nice, Fête du Citron: Pour le moment, aucun événement n'est annulé à cause du Coronavirus dans la région

Cet article date de ce mardi. Depuis, en raison de la propagation du virus, notamment dans une commune italienne située à 80km de la frontière, la décision a été prise d'annuler ces deux manifestations.

     

 


 

Le Carnaval de Nice et la Fête du Citron sont bien maintenus. A cette heure, aucun cas de Coronavirus Covid-19 n'a été détecté dans la région. Malgré quelques alertes dans les Alpes Maritimes, tous les cas examinés se sont révélés négatif au virus.

Il n'y a, pour le moment, aucun cas de coronavirus qui n'ait été détecté en région PACA. Il n'y a donc pas de raison d'annuler les événements qui y sont prévus selon les autorités.

Cependant, le risque n'est pas nul. Des habitants de la région ont pu séjourner durant les vacances dans les zones touchées en Italie. De même des touristes peuvent être présents dans la région, en étant contaminés, porteurs ou pas de symptômes. 

Vers des annulations si des cas étaient confirmés dans la région

Intérrogé par Nice Matin, le maire de Menton se veut rassurant et prêt à changer de position si la situation évoluait: "S'il y avait davantage de suspicions et si les cas de contamination venaient à se rapprocher, on pourrait en revanche être amenés à prendre cette décision" (d'annuler la Fête du Citron).

Il en est de même pour le Carnaval de Nice. Seul le Président du Département, Eric Ciotti, a demandé sa suspention immédiate. 

Cette décision pourrait être prise par le gouvernement et la préfecture. Le nouveau Ministre de la Santé, Olivier Véran, se refuse pour le moment à céder à cette psychose. "Il n’y a aucun argument scientifique et médical, aujourd’hui, qui nous conduisent à arrêter les événements collectifs de cette nature, un, car le virus ne circule pas en France, et deux, parce que les cas sont aujourd’hui circonscrits en Italie" a t-il précisé lors d'une interview chez RTL ce mardi matin.