chargement en cours

A Marseille, comment Notre Dame de la Garde est-elle protégée?

Notre Dame de la Garde pourrait-elle subir le même drame que celle de Paris? La basilique Notre Dame de la Garde semble moins exposée au risque d'incendie, mais des mesures particulières sont prises pour protéger l'église emblématique des Marseillais.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 16/04/2019
A Marseille, comment Notre Dame de la Garde est-elle protégée?

Construite en pierre dans sa très grande majorité, la basilique qui domine Marseille, n'a pas la même sensibilité au feu.

"Il y a quelques parties boisées" reconnaît le recteur, Père Olivier Spinosa, mais la structure du bâtiment construit en 1864 est essentiellement constitué de pierre. Comme tout bâtiment accueillant du public, la basilique est bien évidemment préparée pour le risque incendie: extincteurs, borne incendies... Des réunions sont régulièrement organisées avec les marins-pompiers à ce sujet. Des plans d'évacuations sont mis en place au cas où. 

Par contre, avec ses deux millions de visiteurs par an, elle est exposée à d'autres risques. 

"On fait tout pour que les personnes et les biens soient en sécurité" Père Olivier Spinosa

Située au sommet de la colline, avec une seule route d'accès au final, c'est davantage la situation particulière de Notre Dame de la Garde qui nécessite une attention particulière: Une surveillance accrue pour la sécurité des personnes, avec des patrouilles des unités militaires Sentinelle.

La pinède qui entoure la basilique fait elle aussi l'objet d'une attention particulière. Débroussaillage en amont puis présence des pompiers et arrosage sont renforcés les jours à risque. Le pont levis peut être exceptionnellement levé en cas de grand vent pour protéger les personnes.

"On est sur le coup de l'émotion aujourd'hui, mais l'important est de faire les choses dans la durée, de mettre en place un procesus de sécurité qui dure" souligne le recteur.