chargement en cours

Accès à Notre Dame de la Garde: ce sera finalement un téléski nouvelle génération

Le projet de téléphérique pour monter à la Bonne Mère est abandonné au profit d'un nouveau mode de transport plus écologique et surtout plus économique.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 01/04/2019
Accès à Notre Dame de la Garde: ce sera finalement un téléski nouvelle génération

Le poisson d'avril était un peu gros, mais l'avenir du téléphérique reste lui bien incertain. Promesse de campagne de Jean-Claude Gaudin en 2014, il reviendra certainement au menu des municipales de 2020. Et une chose est certaine, ce ne sera pas un téléski. Enfin, on espère.

Trop cher et trop compliqué: Le projet de téléphérique est donc abandonné pour un nouveau mode de transport : le téléski urbain.

Déjà très présent dans de nombreuses stations de ski, Marseille va être la première ville de France à proposer ce mode de transport « doux ».

Avec son mode de fonctionnement 100% électrique, il s'intègre parfaitement dans la nouvelle stratégie de transports de la métropole. Après LeMétro, LeBus, LeVélo, LaTrottinette, LaMarcheàpied voici donc LeTéléski.

Plusieurs avantages face au téléphérique

Un téléski est bien plus simple à mettre en place et dispose de nombreux atouts:

Un coût trois fois moins élevé

Plus de problèmes avec les riverains

Le téléphérique devait passer au dessus des immeubles et posait de sérieux problèmes avec les riverains.En cas de mistral, il risquait de ne pas fonctionner. Désormais on reste au ras du sol. Par contre, le projet va piétonniser certaines rues.

Le téléphérique et ses immenses pylônes posaient des problèmes d’intégration dans ce site classé du Vieux Port de Marseille.

Une première mondiale à Marseille

Interrogé sur la nécessité d’avoir de la neige pour faire fonctionner habituellement ce type d’appareil, l’élue en charge des remontées mécaniques, Nora Castagnole, s’emporte : « Il faut arrêter ce Marseille Ba(t)shing permanent! Nous avons là une première mondiale. On réglera ces détails plus tard. Tout le monde va nous admirer. J’ai montré ça à mes amis sur Facebook, ils m’ont dit que c’était mag-ni-fi-que. Franchement, c’est beau hein! On peut être fier de Marseille! »

Dans l’opposition, si on applaudit le concept qui permettra de limiter le nombre de voitures et de cars, Benoît Sar critique déjà le PPP mis en place. «Les pylônes appartiendront à la ville, mais elle devra louer les perches. On marche sur la tête. Et à qui appartiendra le câble, nous ne le savons même pas! » Une pétition devrait être lancée dans les prochains jours.

Le tracé qui reprend les rues existantes

Le téléski devrait partir dans le secteur Corderie/Saint Victor et monter directement au pied de la basilique. Le trajet comportera plusieurs virages pour s’adapter aux axes existants.

14 pylones sont prévus sur les 1,5km du tracé.

Pour les personnes qui tomberaient, c’est le risque dans les téléskis, des échappatoires seront aménagées.

> Cliquez ici pour voir le détail du tracé