chargement en cours

Pollution: Des bénévoles vont pouvoir participer aux opérations de nettoyage

Les opérations de nettoyage ont commencé ce jeudi. Environ 20% des côtes ont été nettoyées en deux jours. Le gros du travail reste la dépollution des côtes rocheuses sur près de 20km.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 19/10/2018
Pollution: Des bénévoles vont pouvoir participer aux opérations de nettoyage

MAJ 22/10: Finalement, les autorités ne souhaitent plus faire appel aux bénévoles. Il y a eu beaucoup de propositions et cela a compliqué davantage les opérations de nettoyage. Par contre, la société Lefloch qui va s'occuper de la dépollution compte embaucher et former des volontaires dans le cadre de contrats d'interim ou d'insertion.

Jusqu'à présent, seuls les professionnels, militaires ou fonctionnaires participaient aux opérations de nettoyage de côtes varoises souillées. 

Face à l'émotion suscitée par l'arrivée de cette pollution, de nombreux habitants ont souhaité participer aux opérations de nettoyage. Jusqu'à présent, les autorités refusaient cette aide préférant confier la mission aux militaires de la sécurité civile, aux pompier et aux agents des villes (et des bénévoles des comités de feux de forêt).

Désormais, les personnes qui souhaitent aider au nettoyage des côtes sont invitées à contacter leurs mairies respectives.

Des équipes de 10 et 15 personnes vont être mises en place, coordonnées et encadrées par des militaires de la Sécurité Civile. Des équipement spéciaux leur seront fournis: gants, combinaisons et outils spécifiques pour traiter la pollution.

Dans tous les cas, il est impératif de s'inscrire préalablement et de ne pas venir directement sur les plages.

Un groupe Facebook a été constitué pour mettre en réseau les personnes motivées (lien ici).

Ces opérations de nettoyages par les bénévoles ne concernent pas la ville de La Croix Valmer:

"A La Croix valmer, les lieux touchés par la pollution se situent dans des criques dont les accès peuvent être quelquefois périlleux. Toute action bénévole est donc interdite par souci de sécurité physique (produits nocifs nécessitant du matériel de protection et accès dangereux) et par besoin de technicité spécifique de ramassage des dépôts (pétrole collé sur les rochers ou stagnants dans l’eau des criques)." souligne la commune dans un communiqué.

Le nettoyage des plages progresse bien

Depuis le début des opérations de nettoyage jeudi matin, le nettoyage des plages avance à un rythme soutenu. Les plages de Sainte Maxime (Nartelle  et Centre Ville) vont commencer à rouvrir dans quelques heures. 

A Saint Tropez, les plages de la Moutte et des Salins  sont presque entièrement dépolluées.

A Porquerolles également, tout est fait pour que les trois plages polluées puissent être rendues au public pour les vacances scolaires qui débutent ce weekend.

Le plus gros du travail reste à venir: le traitement des rochers

Les efforts ont été engagés en priorité sur le plus facile à traiter et le plus visible: le nettoyage des différentes plages.

Sur environ 20km de côtes souillées sur la presqu'île de Saint Tropez, les plages ne représentent que 30% du littoral. La plus grande partie du travail reste donc à faire.

Et c'est la plus difficile: plus question d'utiliser des pelles et des rateaux, sur les rochers, c'est un travail de précision pour enlever le pétrole sans faire de dommage à l'envirronnement. Ce travail est compliqué par les accès souvent difficile.

Un représentant de la préfecture avait indiqué jeudi soir que les 150 personnes mobilisées allaient terminer leur mission à la fin du weekend. Face à l'ampleur de la tâche, cette annonce avait suscité un fort émoi. Finalement, les moyens vont être maintenus "autant que nécessaire" corrige ce vendredi la préfecture.

En parallèle, une société privée, Le Floch Dépollution, composée d'une quinzaine de personnes devrait elle aussi participer aux opérations de dépollution sur les zones rocheuses.