chargement en cours

Le Circuit du Castellet est prêt pour accueillir les F1

D'importants travaux ont été réalisés sur la piste et tout autour pour accueillir le Grand Prix de France de Formule 1 en juin.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 08/02/2018
Le Circuit du Castellet est prêt pour accueillir les F1

Depuis décembre, les tractopelles et bulldozers ont remplacé les voitures de course sur le Circuit du Castellet. Leur objectif : Améliorer la piste en vue du Grand Prix de France qui sera joué le 24 juin prochain. 

"On va accélérer, provoquer des dépassements pour que le spectacle soit au rendez-vous" Stéphane Clair, directeur du circuit

5,8km de piste high-tech réaménagés

Si le tracé originel du "Paul Ricard" ne change par réellement, trois virages ont été retravaillés pour faciliter les dépassements des Formule 1. Plus de vitesse ou au contraire, plus de technicité sont apportés selon le profil de course.

Dans les lignes droites, la vitesse de ces bolides pourra atteindre les 350km/h, dans les virages, ils seront parfois à moins de 100km/h, ce qui permettra aux plus habiles d'effectuer des dépassements.

L'intégralité de la piste a été resurfacée. C'est un bitume bien particulier, bardé de capteurs et de fibre optique directement reliés aux paddocks qui se déploie. Son abrasivité a été bien calculée : dans la partie centrale (noire) il permet les meilleures performances puis à l'exterieur de la piste, les fameuses bandes bleues et rouges du circuit le rendent plus rugeux. Des vibreurs, ces marques rouges et blanches, sont également installés dans l'intérieur des virages, ils permettent d'éviter aux pilotes de couper les virages en les ralentissant fortement.

 

Tous ces aménagement respectent le cahier des charges très précis de la Formula One Management, qui chapote la F1 dans le monde. "C'est très compliqué, mais aussi très détaillé. Il n'y a pas de place pour l'hésitation ni l'improvisation. Quand les équipes arriveront, elles sauront exactement comment travailler" explique Stéphane Clair.

Au total, 7 M€ sont investis pour rénover le circuit, dont 2 M€ pour la piste et 500.000€ pour la sécurité.

"Nous serons prêts pour le compte à rebours final" Christian Estrosi, Président du Grand Prix de France.

Le tracé

10 équipes attendues

Durant le Grand Prix, ce sera une dizaine d'écuries qui devrait participer à la compétition, soit un total de 20 Formule 1. Les paddocks sont actuellement en pleine rénovation pour accueillir les 3.000 personnes du staff accompagnant les pilotes.

Parmi ces équipes, on retrouvera Renault F1 qui souhaite s'impliquer davantage dans cette étape du championnat. L'écurie a réservé 3.500 places et mettra une tribune à ses couleurs. Au delà du partenariat, la marque française espère miser sur l'événement pour capter un public le plus large possible "On va essayer d'être très inclusif et d'apporter une expérience supplémentaire au public" a souligné Cyril Abiteboul le directeur général de la team Renault F1. Il a également confirmé qu'ils participeraient au spectacle de F1 organisé dans les rues de Marseille le 20 juin prochain.

Les premiers tests de F1 dès mars

Le circuit va être rouvert aux voitures de course dès la semaine prochaine, mais les Formule 1 vont pouvoir tester le circuit pour la première fois qu'en mars. Ce seront les essais réalisés par Pirelli et qui permettront à toutes les équipes de disposer de premières données sur le circuit.

Avant ces tests grandeur réelle, l'aménagement de la piste a été aussi pensé avec le concours de deux anciens pilotes de F1 : Jean Alesi et Yannick Delmas ont directement contribués, avec la FOM, à imaginer les modifications du tracé. 

 

On en parle sur Frequence-sud.fr