Connexion Requise
Connexion
rester connecté mot de passe oublié
Inscription
Mon actu
Connectez-vous pour afficher vos événements et lieux favoris ainsi que vos messages.

Tout ce qu'il faut savoir sur l'Arena, la nouvelle salle de spectacle du Pays d'Aix

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 12/10/2017
Tout ce qu'il faut savoir sur l'Arena, la nouvelle salle de spectacle du Pays d'Aix

Ce mercredi 11 octobre, l'Arena du Pays d'Aix ouvrait enfin ses portes au public pour son premier événement : un match de handball suivi d'un concert de Feder. Découverte du nouveau palais des sports du Pays d'Aix.

Elle est sortie de terre en moins de deux ans et elle fait salle comble pour son premier match ! 6.000 spectateurs étaient réunis ce mercredi soir pour voir la victoire du PAUC face à Chambery suivi du DJ set de Feder. Nous avons visité hier le nouveau complexe. 

Deux salles modulaires, de 1.000 à 8.600 places

« Nous avons 17 configurations possibles, d’un format à 3.800 places jusqu’à 8.600 places pour un spectacle à 360° avec une scène centrale » explique l’architecte Christophe GULIZZI. L’Arena intègre une seconde salle plus petite permet d’accueillir entre 1.000 et 2.000 spectateurs.

Un travail tout particulier a été mené sur l’acoustique du lieu. Il doit à la fois permettre une ambiance « chaudron » souhaitée pour des matches sportifs et permettre de la diffusion de musique dans de bonnes conditions. A Marseille, le Dôme et le Stade Vélodrome sont régulièrement critiqués pour leur mauvaise acoustique. « Ca a été une grosse angoisse pour moi » nous confie l’architecte «Nous avons investi 7 millions d’euros dans la sonorisation, la gestion de la réverbération et l’absorption du son. Les premiers tests nous offrent des résultats au-delà de nos attentes ! »

"On est parti de l’idée que le sport est un spectacle, on est dans un théâtre, avec une façade en rubans d’aluminium, qui signifie le plaisir, l’énergie, la recherche du geste parfait" Christophe GULIZZI, architecte de l'Arena

L’Arena a été construite en un temps record : Un an et demi de travaux « on a jamais fait ça en France » expliquent les équipes de Fayat Bâtiment en charge de la construction du lieu.

Le PAUC, un heureux résident

Christian Salomez, le Président du PAUC avait du mal à cacher son émotion ce mercredi, quelques minutes avant le début du match. « C’est un grand honneur d’avoir le privilège d’y jouer le premier événement ! »

Si on y verra régulièrement des matches de handball , l’Arena a aussi été conçue pour y accueillir de la boxe, du tennis et même du hockey sur glace.

Les premiers résidents sont donc les handballeurs du PAUC. S’ils ont gagné leur premier match ce mercredi face à Chambery, le nouveau défi du club sera de remplir cette salle. « Nous sommes déjà passés de 350 abonnés à plus de 650 » explique Christian Salomez, le Président du PAUC. En configuration handball, la salle peut accueillir jusqu’à 6.000 spectateurs, il faudra donc redoubler d’efforts pour la remplir. C’est un formidable coup de booster pour l’équipe dont le budget est en hausse de 50% pour atteindre 6M€. Elle a réussi à attirer de nouveaux sponsors et offre davantage de prestations événementielles : Des salons VIP, des réceptions et pourquoi pas de nouvelles soirées événementielles à l’image du DJ Feder invité pour ce match inaugural.

Pour le grand public, c’est aussi une politique de billets à tarif accessibles : entre 5 et 35 € par match.

60 spectacles par an : Florent Pagny et Julien Clerc annoncés en 2018

L’Arena n’est pas uniquement un palais des sports, c’est aussi une salle de spectacles. Son gestionnaire Lagardère devrait y proposer une soixantaine de spectacles et concerts par an.

Florent Pagny est annoncé en février, Julien Clerc en octobre 2018.

« On est obligé d’aller très vite pour la programmation du lieu » précise Maryse Joissains Masini, la Maire d’Aix « Personnellement, je souhaiterais y voir des opérettes, je veux du grandiose ! (…) Je voulais qu’à l’entrée d’Aix, il y ait quelque chose de très beau !»

« J’ai dû convaincre 36 maires, mais l’attractivité du territoire peut être créée par le sport et la culture » tout en n'oubliant pas de tacler la Métropole Aix-Marseille «C’est métropolitain, mais seulement de nom !»

L’inauguration officielle du lieu devrait être organisée le 11 décembre.

Du naming éthique et qui sonne bien

« L’Arena sera aussi moderne dans son mode de gestion » explique Francis Taulan, maire de Châteauneuf le Rouge et élu aux sports. L’investissement total s’élève à 67 millions d’euros.

Pour compléter ce budget entre la charge de la collectivité et la redevance payée par Lagardère, l’Arena du Pays d’Aix devrait changer de nom et s’associer à un généreux mécène. Une quinzaine de noms sont dans la short list. Outre, leur engagement financier, il faudra aussi qu’ils respectent des critères éthiques mais aussi un « nom attractif » qui s’associera bien avec l’image de prestige du lieu.

Le casse tête de l’accès à la salle

Christian Salomez avait prévenu : «On a reçu les clés il y a trois jours, soyez indulgents pour cette première !» Si la première soirée s’est déroulée sans fausse note, l’accès à la salle doit encore être ajusté.

Seules 1.200 places de parking ont été créées pour une salle dont la capacité peut atteindre 8.600 personnes.

Forcément, les jours d’affluence, ça risque de coincer assez rapidement. Un « pôle multimodal » a bien été prévu avec une desserte en transports en commun. Mais quand on connaît les difficultés pour rentrer chez soi en transport en commun lors des spectacles intramuros à Aix ou Marseille, il est difficile d’imaginer comment se passer de la voiture pour venir et surtout rentrer de l’Arena.

Le premier test a bien confirmé les craintes. Le secteur a été rapidement paralysé et des embouteillages remontaient dangereusement sur l’autoroute A51.

 

commenter
Mon commentaire
Pseudo
Ville
Email
(non diffusé)
Anti-spam merci de recopier ces caractères
Publié le 12/10/17