chargement en cours

Journées du Patrimoine - Orgon

Rendez-vous les 17 et 18 septembre à Orgon pour les Journées du Patrimoine.

Publié par Sylvie B le 13/09/2021 - Modifié le 17/09/22 10:53
Journées du Patrimoine - Orgon

En raison de la météo défavorable le festival aura lieu à 📍L’ESPACE CULTUREL RENAISSANCE : 2 Av. de la Victoire, 13660 Orgon.Samedi 17 septembre


Journées Européennes du Patrimoine - Musée Urgonia


Samedi 17 septembre 9h-11h : Visite du Sentier de la Pierre
Samedi 17 septembre 11h : Inauguration exposition de photographies ornithologiques
Samedi 17 septembre 14h : Rallye Photo
Samedi 17 septembre 17h : Conférence : Orfèvrerie et ivoirerie du haut Moyen Âge

Dimanche 18 septembre 10 h : Atelier pour enfants Animaux fantastiques
Dimanche 18 septembre 14h : Atelier pour enfants Life des Alpilles
Dimanche 18 septembre 14h : Visite guidée de l'église

Réservation obligatoire


publicite

A voir à Orgon

La Chapelle Saint-Gervais

On y accède par le chemin de Saint Gervais. Elle fut construite au XV° siècle pour la sépulture de la famille d’ Elzéar de Mouriès qui fonda l’hôpital d’Orgon en 1428. Le prieuré de Saint Gervais était desservi par un prêtre auquel une rente de 599 livres était allouée pour s’acquitter de son office.

La Chapelle Saint-Roch

La Chapelle Saint-Roch se trouve sur le site boisé de Mont Sauvy. La croix que vous avez dépassée a été dressée en 1803 pour témoigner du renouveau religieux qui a succédé à la révolution. Saint Roch, né à la fin du XIII° siècle et qui, toute sa vie durant, a œuvré en faveur des pestiférés, a sa chapelle sur ce site, érigée au XVII° siècle et agrandie en 1720.

L’église paroissiale Notre-Dame de L'Assomption

La première église se trouvait dans l’enceinte du village de la Savoie, au pied des ruines du château. L’église actuelle date de 1325. Sobre mais élégante, de style gothique provençal, elle comprend une abside à cinq pans et une nef unique en pierre nue, plus haute que l’abside, le tout voûté d’ogives.

Cette église est aussi une vaste nécropole. Cinq chapelles sur six contiennent les sépultures de nombreuses familles Orgonnaises comme les Rostand, sans oublier les prêtres et les moines qui jadis administraient la paroisse. Le clocher fut construit en 1660, année du passage du Roi Louis XIV à Orgon. Son carillon possède toujours ses huit cloches.

La Porte Sainte-Anne

C’est l’entrée ouest de la deuxième enceinte. Si cette porte pouvait parler, elle nous décrirait tous ces grands personnages qu’elle a vu passer. Citons par exemple, François 1er qui en 1516, s’en revenant d’Italie, s’arrêta quelques heures avant de continuer sa route vers Tarascon ; Nostradamus ; le Pape Pie VII, qui séjournera à Orgon dans une grande ferveur populaire et sera hébergé à l’hôtel de Berne N°13 rue Edmond Coste pour une nuit de repos après son long voyage ; Napoléon 1er, qui passa par Orgon pour se rendre à l’île d’Elbe...

Notre-Dame de Beauregard

Centre religieux bien avant l’ère chrétienne, comme en témoignent les nombreux vestiges de cultes provenant d’autels gallo-romains où étaient honorées les divinités telles qu’Orcus, Jupiter, Taranis, Apollon et Silvanus, cet ancien oppidum celto-ligure joua un rôle important au cours de l’évolution des religions.

- La statue : La statue de Notre-Dame de Beauregard n’a pas une origine bien définie. On peut admettre qu’elle date du début du XIVème siècle, époque de l’installation des papes en Avignon.

- La Grande cloche : La grande  cloche de Notre-Dame de Beauregard a été fabriquée par une fonderie de Rodez, la maison Triadou. Elle a été baptisée en 1888.

- La Croix des pénitents gris : La Croix prise dans un chêne de 10 mètres de long s’élève alors sur un piédestal haut de 2 mètres 80, étendant ses vastes bras sur l’horizon. La croix reçut le 20 août 1903 la bénédiction du Pape Pie X.

- Les oratoires : Précieux éléments de notre patrimoine religieux et culturel, trois oratoires sur cinq sont encore présents et jalonnent, à travers la colline, le chemin qui conduit à Notre-Dame de Beauregard.

- Le monument expiatoire : En 1562 le baron des Adrets détruisit les Oratoires qui qui jalonnent la montée de ND de Beauregard. Beauregard, plein de fureur et de rage, il brûle et brise tous les objets sacrés du sanctuaire puis s’acharne sur la statut de la Vierge qu’il précipite dans le vide d’une hauteur de cent mètres. Malgré cette chute le long des rochers, la Vierge fut retrouvée intacte. Un autel de pierre, placé contre le mur de soutènement dominant la falaise, commémore cet événement.


Le programme des journées du Patrimoine en région PACA :

On en parle sur Frequence-sud.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.