chargement en cours

Au cœur des toiles de Cézanne

Une plongée. Telle pourrait être l’impression ressentie lorsqu’on vit « Couleurs Cézanne », le nouveau spectacle de Cathédrale d’Images dans les carrières des Baux-de-Provence. De la blancheur de la luminosité extérieure et du calcaire environnant, vous pénétrez subitement dans une obscurité enveloppante. Vos yeux adhèrent alors instinctivement au long mur faisant office de corridor.

Publié par le 23/03/2006 - Modifié le 02/05/10 18:29

Portraits
Qu’y voit-on ? Projetés à même la roche, des hommes et des femmes croqués par le célèbre peintre. Chapeau, costume et cane, la foule de détails vous fait comprendre le souci de l’artiste aixois de témoigner d’une époque. La chaleur dégagée de ces portraits aide à s’adapter aux 16°C ambiants. Car il fait frais dans ce nouveau monde ! Progressivement, vous longez cette galerie de portraits, toujours plus attiré par les profondeurs du lieu. Sur vous débouche alors une gigantesque salle aux abîmes multicolores.

Arbres au fil des saisons
En plein rêve, vous découvrez sur les contours de massives colonnes de soutien une pinède. D’abord printanière et pastel, la forêt glisse vers des tons plus chauds et estivaux, avant que les troncs dénudés et foncés contrastent sur un ciel d’hiver.

Baigneuses estivales
Tout alentour devient flou et vous reconnaissez sans hésitation la griffe impressionniste du maître. Soudain, vous apercevez sur ces reflets aquatiques un dos nu, puis des dizaines d’autres. Baigné par des chants d’oiseaux, vous assistez aux jeux aquatiques de jolies demoiselles, une après-midi ensoleillée.

Sainte-Victoire, inspiratrice
Une autre silhouette fait ensuite son entrée ; Sainte-Victoire, éternelle muse de Paul Cézanne. Au bleu turquoise du ciel s’oppose le rouge vif de l’argile provençale. En trait d’union, la robe composée de la montagne. Et comme pour personnifier la relation entre le peintre et la formation géologique, les projections de tableau défilent sur les pans rocheux. Après ce bain de couleurs et de féerie, quelques minutes seront nécessaires pour revenir à la réalité.


Informations pratiques
Spectacle audiovisuel « Couleurs Cézanne »
Par Gianfranco Iannuzzi et Renato Gatto
Cathédrale d’Images
135420 Les Baux-de-Provence
04 90 54 38 65
contact@cathedrale-images.com
www.cathedrale-images.com

- Tous les jours du 1er mars 2006 au 7 janvier 2007
- Spectacle en boucle de 10h à 19h
- Attention : fermeture à 18h du 1er au 31 mars 2006 et du 1er octobre 2006 au 7 janvier 2007
- Prévoir un vêtement chaud en toute saison (température moyenne de 16°C).

Tarifs
- adultes 7,30 €
- enfants 3,50 € (gratuité pour enfants de – de 8 ans)
- tarifs de groupes possibles à partir de 10 personnes. Réservation : Catherine Courteau - 04 90 54 38 65 - catherine@cathedrale-images.com

Pour en savoir plus sur les œuvres mises en scène
A l’accueil, vous trouverez en vente un programme (5 euros), la bande-son (15 euros) et un DVD (20 euros) sur le thème du spectacle « Couleurs Cézanne ».

L'info en plus
Le choix de la bande-son est intimement lié aux séquences du spectacle, comme l’explique pour deux d’entres elles le co-réalisateur Gianfranco Iannuzzi : « Une note romantique et vibrante de Schubert, pour nous faire découvrir la nature de Provence (…) Et puis, des voix, des femmes ou des « Sirènes » [celles des Trois nocturnes de Claude Debussy] qui enchantent le peintre avec leurs corps. »

Le guide de votre escapade
Couleurs Cézanne

Retour à l'acceil de ce dossier consacré à la Cathédrale d'Image et son exposition sur Cézanne.
Couleurs Cézanne

Au cœur des toiles de Cézanne
Un voyage féérique dans l'univers de Paul Cézanne...
Visite guidée !
Au cœur des toiles de Cézanne

Les carrières du Val d’Enfer
Les Baux de Provence et le Val d'Enfer, un site d'exception dont l'activité industrielle a forgé un paysage grandiose et inédit.
Les carrières du Val d’Enfer

La visite en images
Plein les yeux avec notre diaporama, un avant-goût avant votre escapade in-situ!
La visite en images

Dossier réalisé par Andréa Haug
Photos : Jean-Baptiste Fontana