chargement en cours
publicite

La culture de plus en plus impatiente de retrouver son public

Occupations de théatre, représentations avec du public, pétitions... Les acteurs culturels sont de plus en plus impatients de retrouver leur public alors que la situation sanitaire continue de se dégrader et que la région est sous la menace d'un nouveau confinement.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 16/03/2021
La culture de plus en plus impatience de retrouver son public

Ils sont fermés depuis la fin octobre et commencent sérieusement à trouver le temps long. Les acteurs culturels, théâtres, cinémas, artistes ou encore musées s'impatientent de retrouver leur public.

Dans le prolongement d'un mouvement désormais national, plusieurs occupations de théâtres sont en cours dans la région, à Marseille à la Criée ou au Merlan, à Avignon. Une pétition a été lancée, soutenue par la Ville de Marseille pour réclamer un "état d'urgence culturelle". Ce weekend, trois cinémas du centre ville de Marseille ont décidé de rouvrir leurs salles, en force. Une trentaine de spectateurs, accueillis dans un stric respect des règles sanitaires mais en toute illégalité.

Cette colère est comprise par les collectivités locales mais elles n'arrivent pas convaincre le gouvernement. De nombreuses communes de la région, à l'image de Toulon, Aix ou encore Marseille ont souhaité mener des expérimentations sur l'ouverture des musées avec des protocoles sanitaires renforcés. L'organisation des concerts test à Marseille est encore incertaine. La région aussi est active. Renaud Muselier a envoyé un courrier la semaine dernière à Jean Castex pour demander une visibilité, il doit s'entretenir ce mardi avec la Ministre de la Culture à ce sujet.

« A chaque fois, une démarche qui est constructive, toujours respectueuse des contraintes sanitaires mais nous n’avons pas de réponse. Je ne partage pas du tout ces formes de désobéissance civique dans l’occupation des théâtres, mais je continue à œuvrer. » explique Renaud Muselier « On peut aller dans les églises et pas dans les théâtres, dans les avions et pas au cinéma. Il y a quand même des incohérences réelles ».

La tendance est davantage au reconfinement qu'à l'ouverture des lieux culturels

Toute cette bonne volonté se heurte à la situation sanitaire qui, si elle n'empire pas forcément, reste sur un plateau élevé dans la région, avec des indicateurs que le gouvernement juge trop élevés pour imaginer un desserrement des mesures. 

Au contraire, Renaud Muselier fait part de ses inquiétudes sur la possibilité du retour du confinement dans toute la région cette fois-ci. Car le gouvernement doit annoncer de nouvelles mesures cette semaine. Le confinement de l'Ile de France est très probable compte tenu de sa dégradation sanitaire. Mais désormais, l'échelle ne serait plus départementale ou locale comme jusqu'à présent dans les Alpes Maritimes, mais Paris déciderait d'une application au niveau des régions, qui inclurait donc toute la Provence Alpes Côte d'Azur sans tenir compte des disparités de la propagation du virus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.