chargement en cours
publicite

Toulon veut rouvrir ses plages pour le 11 mai

Le Maire de Toulon, Hubert Falco vient de demander au Préfet du Var de disposer d'une dérogation pour permettre l'ouverture de ses plages dès le 11 mai.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 07/05/2020
Toulon veut rouvrir ses plages pour le 11 mai

Après Hyères et le Lavandou, c'est au tour du Maire de Toulon, Hubert Falco, de demander l'ouverture des plages au plus vite. 

En effet, suite à la déclaration du Premier Ministre cet après-midi, la possibilité a été donnée aux maires de demander des dérogations au préfet pour les autoriser à ouvrir des plages au cas par cas. La norme jusqu'au 1er juin reste l'interdiction d'accès aux plages, mais si les maires et les préfets se mettent d'accord sur un protocole sanitaire, ces dernières peuvent bénéficier d'une exception.

"Suite à l’annonce du Ministre de l’Intérieur de donner la possibilité aux communes de rouvrir les plages, si elles en obtiennent l’accord du Préfet du Département, j’ai immédiatement saisi Monsieur le Préfet du Var. Je souhaite en effet que nos plages puissent rouvrir à partir du 11 mai" Hubert Falco

Des conditions et un calendrier qui restent à définir

La mise en place de cette réouverture pose quelques questions et de nombreux problèmes à résoudre d'ici la semaine prochaine. Tout d'abord, avant d'accéder aux plages du Mourillon, il faut passer en théorie par le parking puis le parc et ses pelouses. 

Le parking des plages du Mourillon est utilisé pour la distribution des masques dès ce samedi 9 mai et jusqu'au samedi 16. Un afflux de voitures et visiteurs risque donc de compliquer la tâche de la distribution des masques. Vient ensuite la question des parcs et jardins. La ville travaille à leur réouverture, mais elle ne devait pas s'effectuer immédiatement le 11 mai. En théorie donc, les parcs et jardins, dont celui du Mourillon, pourraient rester encore fermés au 11 mai.

Enfin, reste à la question de la sécurité sanitaire sur les plages.

"Si Monsieur le Préfet devait accéder à cette demande de réouverture de nos plages, il faudrait bien sûr que leur utilisation se fasse en respectant des règles sanitaires évidentes, notamment de distanciations physiques minimales."

A Hyères par exemple, Jean-Pierre Giran nous expliquait qu'il comptait faire des segments de plages, avec une limitation du nombre de personnes en temps réel. Les agents de la police municipale y seront mobilisés pour contrôler les flux de personnes et éviter de dépasser les quotas fixés. 

Des plages urbaines très fréquentées par les Toulonnais

Sauf que la configuration des deux villes n'est pas du tout la même. L'Almanarre, c'est 3,5km de long et un densité de population relativement faible. L'exact inverse des plages du Mourillon qui pourrait être très rapidement saturées de par leur taille et leur situation en ville.

D'ailleurs le maire le reconnaît:  "Pour que nous puissions le plus rapidement possible profiter à nouveau de notre littoral et de notre si belle méditerranée, il nous faudra ainsi faire preuve de civisme et de sens des responsabilités."

On en parle sur Frequence-sud.fr