chargement en cours

Marseille: Une grande oursinade organisée devant la mairie le 29 février

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 12/02/2020
Marseille: Une grande oursinade organisée devant la mairie le 29 février

C'est une première: Marseille aura aussi sa grande oursinade, rendez-vous le samedi 29 février sur la Place Villeneuve Bargemon.

En ce début d'année, c'est la saison des oursinades. De nombreuses villes du littoral organisent ces rendez-vous gourmands et populaires, mais curieusement, il ne se passait rien Marseille. MPG avec Provence Tourisme ont donc décidé d'organiser la première grande oursinade de Marseille le samedi 29 février.

Artisans ou producteurs des produits de la pêche, écaillers locaux et vignerons proposeront leurs produits à déguster sur des grandes tables partagées. L’occasion de déguster ces fameux Echinoïdes, en musique et éco-responsabilité.

Ces délicieuses petites gonades plus connues sous le nom de "corail" font le bonheur des chefs. Pierre Gagnaire, chef étoilé et mondialement salué, qualifie sa saveur "d’une complexité inouïe, à la fois amère et sucrée, radicalement marine et légèrement fumée, avec des goûts de noisette, de miel et même de sang ! La texture est crémeuse et fugace. C’est une sensation extrême". 

 

Une vingtaine d'intervenants seront présents durant cette journée pour présenter leur production locale: des oursins bien sûr, mais aussi toute une déclinaison de fruits de mer et produits autour de la mer. Du vin et des douceurs sucrées seront aussi proposées.

Véritable expérience gustative, l’oursinade est aussi l’occasion de se réunir sur de grandes tablées, de partager en toute simplicité, des assiettes de la mer. Le tout dans une ambiance festive et musicale.

 

On va aussi manger les épines des oursins!

Ne vous inquietez pas. Il s'agit d'une dégustation offerte par Christian Qui de soupe de poissons de roche faite avec l'infusion des coques d'oursins afin de valoriser ces déchets gustatifs. Ca ne devrait pas trop piquer.

L'occasion aussi de sensibiliser le public sur la préservation de cette espèce. L’oursin est en effet un animal sauvage : personne en Méditerranée n’a encore réussi à le faire se reproduire ni l’affiner en bassin. Il faut donc aller le « cueillir » sur les rochers lorsque la pêche est autorisée (de novembre à avril), et en respectant les quantités limitées par personne et par jour afin de préserver l’espèce. Et qui dit éco-responsabilité dit aussi zéro déchet : vaisselle réutilisable, recyclage et compostage seront aussi de la fête.

Le Parc National des Calanques au coeur de l'événement

Le Parc National des Calanques est directement impliqué dans l'événement et proposera un focus sur les bonnes pratiques pour une pêche raisonnée et la préservation des fonds marins. Sous la place (Espace Villeneuve Bargemon), il propose également une exposition sur les canyons sous-marins. L'entrée y est elle aussi gratuite.

Les producteurs et stands présents

Les artisans, producteurs & écaillers :

- Camargue Coquillages

- Pierrot Coquillages

- Les sardines Marseillaises

- Les délices de Mamie Monnier

- Le Repaire

- Le cabanon des marseillais

Les artisans spécialités sucrées :

- Les macarons de Caroline

- Provence 13 (confitures)

- Le Moulin bleu (confiserie)

- Le cabanon de Panisse (chichis fregis)

Les vignerons :

- Domaines de Naïs

- Domaines des Oullières

- Hostellerie des vins de Rognes

- Domaine des Diables

- Mas Bleu

- Cellier d’Eguilles

- Cellier Lou Bassaquet

Les débiteurs de boissons :

- Chez Gaston, On the road again (café)

- Escupade (café& thé)

- Salut un café (café)

- Bière Victor (bières & softs)

Christian Qui - Chef du restaurant SushiQui à Marseille et représentant en région de l’Alliance des cuisiniers Slowfood.

publicite

informations pratiques

De 11h à 17h.
L'entrée à l'événement est gratuite 

Accès PMR prévu
Paiement sur place possible en CB pour la plupart des stands ou espèces

 

agenda
samedi 29 février 2020
11h00 - 17h00
Tarif
gratuit
Connectez-vous pour voir vos amis qui veulent y aller.
Je veux y aller !
On en parle sur Frequence-sud.fr