chargement en cours

Le J1 réinvesti par la culture

Après le succès du J1 lors de MP2013, la culture revient au MJ1 avec trois grands temps forts dont un programmé à l'occasion de MP2018, Quel amour !

Publié par Pauline . le 30/10/2017 - Modifié le 31/10/17 14:49
Le J1 réinvesti par la culture

Il rouvre finalement ses portes au grand public ! A partir du 1er novembre, une première exposition fait son retour au J1, au coeur de la Joliette. L'association MJ1 a dévoilé aujourd'hui la programmation 2017-2018 de ce hangar qui avait été ouvert lors de MP2013. Cet espace emblématique de l'année culturelle garde un très fort potentiel avec ses 6000m² dans ce haut lieu de l'histoire maritime à Marseille.

"MJ1 c'est une association que nous portons avec Alain Lacroix son président. On voit aujourd'hui tout le potentiel du J1 dans sa mission culturelle" confie Kévin Polizzi, vice-président de l'association lors de la conférence de presse.

"Le MJ1 est un véritable point d'attractivité pour la ville !"

Du côté de la mairie on se réjouit des temps forts proposés comme le montre Anne-Marie d'Estiennes d'Orves, l'élue à la Culture "Quelle joie d'être encore ici au J1 qui est pour nous le souvenir de MP2013 avec l'exposition sur Le Corbusier qui nous a permis de découvrir le site. Il est juste et normal que la ville s'engage à ouvrir encore ce lieu".

Une course contre la montre de 14 mois

Créée en janvier 2017, l'association MJ1 a pour but de faire du hangar J1 un lieu de happening permanent ouvert au public de manière large. Même si jusque là, quelques événements s'y sont déroulés en 2017 (Forum du festival BabelMedMusic, Anti Fashion, Soirée French Tech...), c'est maintenant avec ses grandes expositions ouvertes au public que démarre réellement l'aventure du MJ1.

Un temps qui est compté. L'association loue le lieu jusqu'à la fin décembre 2018. Elle devra alors rendre les clés au Port de Marseille qui souhaite lui trouver une autre vocation, et un autre locataire (lire ici). Quatorze mois, c'est court, surtout que l'ouverture est tardive. "On a préféré avoir quelque chose qui tienne la route au niveau économique plutôt que de se précipiter" se justifie Sandra Chalinet, directrice des Terrasses du Port et vice-présidente de l'association MJ1. 

Car le lieu est immense. La première exposition des Rencontres d'Arles s'étend sur 4000m². Ce n'est pas une exposition, mais huit en réalité réparties sur tout le J1.

Un kilomètre de cloisons a été installé pour cette première exposition.

L'association MJ1 cherche donc à valoriser cet espace. Les deux expositions de MP2018 s'installeront sur la partie du fond, sur 2200 m². Cela laisse beaucoup de place pour imaginer d'autres activités durant toute cette année 2018 sur la première partie, d'une surface de 1700m² . Un espace pour des rencontres ? un nouveau "pavillon M" pour cette année culturelle, des ateliers culinaires, de nouvelles expositions ? Reste à concrétiser ces idées, mais une chose est certaine, le MJ1 compte redevenir ce phare culturel qu'il a été en 2013.

Quatre grandes expositions jusqu'à la fin 2018

Du coup, les quatre expositions prévues vont enchaîner au pas de course. Deux mois pour celle sur les Rencontres d'Arles, deux mois pour l'exposition événement sur JR, puis celle de Korakrit Arunanondchai jusqu'à fin juillet, et enfin une dernière qui devrait valoriser le territoire "un temps fort sur la métropole" jusqu'à la fin de l'année.

Le monde tel qu'il va !

Coup d'envoi mercredi 1er novembre avec Le Monde tel qu'il est associant l'association MJ1 et les Rencontres de la Photographie d'Arles. C'est un véritable concentré de l'été arlésien qui est proposé au public à travers 8 expositions autour d'une même thématique. Une belle plongée radicale dans une géopolitique complexe et bouillonnante qui transporte le public au coeur de grands conflits, de grands désordres climatiques, dans l'utopie pavillonnaire en passant par l'actualité piquante liée à Monsanto !


Cartes blanches à JR

Lors de MP2018, le public redécouvrira le travail de l'artiste français JR du 8 mars au 13 mai. Une belle mise en scène de l'amour portée par Marseille, terre d'accueil et lieu de départ.

Korkrit Arunanondchai

Puis place à l'artiste thaïlandais dès le 10 juin. Lui aussi, a carte blanche pour explorer ses thèmes de prédilection : la spiriualité dans un monde globalisé et le frottement entre animisme et technologies modernes. Une installation immersive mêlant sculpture, son et vidéo prendra place cet été au J1. Une première à Marseille pour l'artiste !

Temps fort Métropole

Une dernière exposition est en cours d'élaboration et viendra conclure la saison du MJ1 en valorisant le territoire.


Un lieu au coeur de la programmation MP2018, Quel amour !


 

Pour Raymond Vidil à la tête de MP culture "5 ans après cette capitale européenne de la culture, les acteurs culturels se sont réunis pour donner un nouvel élan collectif ! MP2018 c'est 200 événements sur tout le département. Une véritable déclaration d'amour aux artistes et au territoire."

Pascal Neveux du Frac nous parle des deux exposition qui se tiendront en 2018 "Le J1 sera le vaisseau amiral de la programmation MP2018, Quel amour avec deux invitations qui ont le trait commun de révéler cet espace à travers deux propositions très différentes qui vont proposer au public de traverser ce J1.
JR et son installation spécifiquement conçu pour cet espace qui va nous inviter à déambuler de manière originale dans le lieu. 
Korkrit Arunanondchai sera invité pour la première fois à Marseille, cet artiste tout à fait singulier proposera une oeuvre immersive version chaman 3.0 mêlant les arts et traditions populaires et un ensemble de cinéma en plein air géant !