chargement en cours

Fête de la Musique: les incertitudes du discours d'Emmanuel Macron

En maintenant la pression sur l'interdiction des rassemblements, Emmanuel Macron confirme qu'il sera interdit d'organiser des concerts dans l'espace public pour la Fête de la Musique 2020. Le décret publié ce lundi matin permet cependant des dérogations.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 14/06/2020 - Modifié le 15/06/20 10:35
Déconfinement: Bonne nouvelle, la Fête de la Musique est officiellement autorisée

Mise à jour du 16/06: Le Ministère de la Culture a précisé les modalités d'organisation de la Fête de la Musique 2020:


 

Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron a annoncé lors d'une intervention télévisée ce dimanche soir que la limitation des rassemblements restait une priorité, excluant, à priori, d'aborger l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes avant l'étape du 22 juin comme annoncé ces dernières semaines.

"Il faudra continuer d'éviter au maximum les rassemblements car nous savons qu'ils ont les principales occasions de propager le virus" Emmanuel Macron

Cela donc reste un véritable casse-tête pour les communes qui souhaitent organiser des festivités à l'occation de la Fête de la Musique ce samedi 20 et dimanche 21 juin dans de meilleures conditions. En effet, la limite des rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public empêche de fait d'organiser des concerts statiques. Certaines communes essayent de trouver des "plans B", en proposant des déambulations dans les rues, permettant ainsi de limiter les rassemblements. C'est le cas par exemple à Hyères.

Les rassemblements de plus de 10 personnes toujours interdits, mais des dérogations possibles

Le décret publié ce lundi 15 juin ouvre cependant la voie à des événements organisés dans le respect des gestes barrières et avec des dérogations préfectorales: "Tout rassemblement, réunion ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes, est interdit sur l'ensemble du territoire de la République. (...) toutes les manifestations sur la voie publique mentionnés au premier alinéa de l'article L. 211-1 du même code sont autorisées par le préfet de département si les conditions de leur organisation sont propres à garantir le respect des dispositions de l'article 1er du présent décret. (les gestes barrière et la distanciation sociale)"

Reste cependant aussi à savoir d'une part, si de nouvelles directives préciseront les modalités d'organisation de la Fête de la Musique, et d'autres part quelle sera la réaction des forces de l'ordre si elles constatent des rassemblements festifs. Elles sont restées passives ces derniers jours lors de rassemblement à caractère politique. Il semble difficilement concevable qu'elles se mettent à verbaliser des gens qui feraient la fête, à quelques heures voire minutes de la fin de cette interdiction.