chargement en cours

Un coup de pouce financier pour les cirques, les zoos et les refuges impactés par la crise du covid

Le Gouvernement a décidé d'accorder une aide financière aux cirques familiaux, aux parcs zoologiques et aux refuges confrontés à une situation d'urgence à cause du coronavirus. L'objectif est d'assurer l'alimentation et la continuité des soins prodigués aux animaux.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 10/06/2020
Un coup de pouce financier pour les cirques, les zoos et les refuges impactés par la crise du covid

Il n'y a pas que les humains qui ont souffert de la crise du covid19, les animaux en captivité, dans les zoos, les refuges ou les cirques sont eux aussi des victimes collatérales et le Gouvernement répond à une urgence: continuer à les nourrir et les soigner.

Une aide directe sera donc versée à ces établissements pour répondre à cet objectif d'urgence. La fermeture imposée lors du confinement leur a fait perdre toutes leurs recettes, mais pendant ce temps là, les animaux eux ont dû continuer à être nourris et recevoir des soins.

"Cette aide financière vient compléter le dispositif déjà mis en place avec la création d’une cellule de suivi des établissements en difficulté et le soutien local mis en oeuvre par les directions départementales de la protection des populations." explique la Préfecture du Var 

 

1200€ pour un lion, 120€ pour une loutre et 30€ pour un poisson

Un grille tarifaire a été élaborée, en fonction de la typologie des animaux: pour chaque fauve et assimilés (loups, hyènes...), ce sera 1200€. Pour les autres animaux, ce sera 120€. Pas la peine de compter les fourmis ou les papillons, les invertébrés ne sont pas éligibles à cette aide. Pour les poissons, ce sera le volume de l'aquarium qui sera pris en compte: 30€ par m3.

Cette aide est destinée aux établissements dont l’entrée est payante ainsi qu'aux refuges. Bien sûr, compte toute aide d'état, les établissements doivent être en règle avec la réglementation en vigueur, notamment en matière de détention de faune sauvage.

"L’aide financière est à destination des établissements de présentation au public d’animaux d’espèces sauvages ou domestiques, fixes ou itinérants, situés sur le territoire français, relevant de l’arrêté du 18 mars 2011 ou du 25 mars 2004, à savoir les établissements considérés comme des cirques avec animaux, des parcs zoologiques, des aquariums ou des refuges accueillant notamment des animaux saisis par les douanes, confisqués ou dont leur propriétaire a souhaité se dessaisir."

Les dossiers de demande d'aide sont à remplir avant le 30 juin auprès de la Direction départementale de la protection des populations (pour le Var: ddpp@var.gouv.fr ).