chargement en cours
publicite

Balade dans les ruelles du village de Saint Mitre

Entre Martigues et Istres, découvrez un village typiquement provençal: Saint-Mitre-les-Remparts.

Publié par Redac . le 14/05/2020
Balade dans les ruelles du village de Saint Mitre

Un peu d'histoire...

Au XIIIème siècle, Saint-Mitre n’est qu’un château qui est alors la propriété de l’archevêque d’Arles. Vers 1395, le bourg de Castelveyre (aujourd’hui St-Blaise) est détruit par des brigands envoyés par le seigneur des Baux. Les habitants se réfugient au château de Saint Mitre et l’archevêque autorise la population à agrandir celui-ci et à en étendre les fortifications. En 1407 sont ajoutés de nouveaux remparts de 12m de haut et 1,5m d’épaisseur, dont la quasi-totalité est encore intacte aujourd’hui.

Pas à pas : visite du patrimoine de Saint-Mitre-les-Remparts

En sortant du parking de la Manare vous remarquerez en face, une belle maison du XVIIIème siècle, prenez à droite sur la rue Bonfils  pour arriver aux remparts et à la Porte des Espérettes. Une ouverture faite sous le Second Empire, afin de permettre la circulation de l’air lors des épidémies de choléra. Longez les remparts jusqu’à la porte Nord, en levant les yeux vous y verrez la reproduction du blason d’Henri III

En passant sous le porche, vous apprécierez l’épaisseur des remparts, de l’autre côté avant de vous engager dans le centre ancien, retournez-vous et levez les yeux de nouveau, une petite niche abrite la statue de St mitre, protecteur du village. 

A droite, dans l’angle de la Grande Rue et de l’impasse Duquesnay, la  Maison des Consuls et sa porte Louis XIII, construite en 1654. Continuez tout droit, à droite l’église, si vous montez ses escaliers et ouvrez la grille, vous aurez une vue splendide sur l’étang d’Engrenier.

Au fond de cette placette, d’autres escaliers mènent au lavoir et à la Fontaine des Trois Canons. N’hésitez pas à vous engager dans les impasses, à explorer les traboules, le centre ancien est un dédale de ruelles sinueuses, d’escaliers, en suivant la rigole de la source, vous arriverez aux petits jardins.

Hors des remparts, traversez la Place Neuve, une ruelle étroite vous dirige sur le Moulin des Aires construit en 1626, dernier vestige de la meunerie au village. En direction du complexe sportif, vous trouverez un belvédère qui offre une vue imprenable sur l’étang de Berre.