chargement en cours
publicite

Coronavirus: L'accès aux plages est désormais interdit lui aussi

Dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du covid-19, les préfets prennent des arrêtés visant à interdire l'accès aux plages et au littoral.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 19/03/2020
Coronavirus: L'accès au plages est désormais interdit lui aussi

Les différents préfets du littoral méditerranéen prennent un arrêté pour interdire l'accès aux plages. Cette décision vise à renforcer les mesures de confinement. Depuis plusieurs jours, malgré les mesures de confinement, plusieurs personnes ont été aperçues en train de se reposer ou de se promener sur les plages.

Ce mercredi déjà, la Préfecture des Alpes Maritimes étudiait cette possibilité d'interdiction. Elle laissait, dans un premier temps, les maires prendre de tels arrêtés. C'est déjà le cas à Cannes et Sainte Maxime où les deux municipalités ont pris depuis hier des arrêtés de fermeture des plages.

Dans les Bouches du Rhône

Cette mesure entre en place dès ce jeudi 19 mars et sera valable au moins jusqu’au 31 mars 2020:

- L'accès, la fréquentaton et la circulation de personnes sur l'ensemble du littoral et des plages du département sont interdits.
- La baignade en mer est interdite sur l’ensemble de la bande littorale des 300 mètres à compter du rivage, de toutes les plages du département des Bouches-du-Rhône.
- La circulaton piétonne sur le sentier du littoral du département des Bouches-du-Rhône est également interdite à toute personne ne pouvant en justifier la stricte nécessité.

Présent cet après-midi sur les plages du Prado, le Préfet de Police, Emmanuel Barbe, a justifié cette interdiction par le fait que "de nombreuses personnes viennent encore sur les plages. On a pris cette décision car on essaye d'éviter la propagation d'une épidémie. Il faut comprendre qu'on investit collectivement dans ce confinement".

Mercredi, 171 verbalisations ont été dressées dans le département. Rien qu'aujourd'hui, une trentaine ont été établies dans le secteur des plages. "Nos policiers font preuve de beaucoup de tact et de finesse, mais cela ne durera pas indéfiniment. Au fur et à mesure des jours, on va faire appliquer la loi de plus en plus strictement" a souligné le Préfet de Police.

Dans le Var :

Jean-Luc Videlaine, préfet du Var a signé ce jeudi 19 mars 2020, un arrêté
préfectoral portant interdiction temporaire d’accès au rivage de la mer, y compris celui des îles, des communes littorales du Var, à compter de demain, vendredi 20 mars 2020, 07h et ce jusqu’au mardi 31 mars 2020, minuit.

Le rivage de la mer comprend les plages, les secteurs rocheux naturels de bord de mer et les ouvrages de défense contre la mer, tels que épis, brises lames et digues implantés sur le domaine public maritime.

Dans les Alpes Maritimes

Plages, promenades, corniches... Qu'est-ce qui est interdit?

Les arrêtés interdisent formellement l'accès aux plages dans les trois département. La partie sable ou gravier est donc désormais interdite.

Par contre, se promener au bord de la plage, sur les chemins de promenade reste autorisé mais dans le cadre des règles de confinement: Une sortie brève, pour se dégourdir, à proximité de son hébergement. Ainsi, il est, par exemple, interdit de prendre la voiture pour aller se promener, seul ou en famille, au bord de mer. De même, cette sortie doit être limitée dans le temps et exceptionnelle. Les policiers ont prévenu qu'ils seraient amenés à verbaliser les personnes qui reviennent plusieurs fois par jour ou qui y restent trop longtemps. Ils vérifient aussi l'adresse des personnes pour s'assurer qu'il s'agit bien de riverains.

Et bien sûr il faut être en mesure de présenter l'attestation remplie quotidiennement.

 

Pas de plages, pas de forêt non plus

On en parle sur Frequence-sud.fr