chargement en cours

Grotte Cosquer: découvrez les images et le parcours de la réplique dans la Villa Méditerranée

En juin 2022, la réplique de la Grotte Cosquer devrait ouvrir au sein de la Villa Méditerranée. La grotte va être reconstituée et un parcours en petits wagonnets permettra d'explorer les peintures préhistoriques.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 22/11/2019
Grotte Cosquer: découvrez les images et le parcours de la réplique dans la Villa Méditerranée

Dans un peu plus d’un an et demi, la réplique de la Grotte Cosquer devrait ouvrir au cœur de la Villa Méditerranée. La Région Sud a présenté ce vendredi 22 novembre les grandes orientations du projet porté par Kleber Rossillon, l’entreprise sélectionnée pour transformer et gérer le lieu durant 25 ans. Cette entreprise est aujourd’hui reconnue pour son travail réalisé dans la Grotte Chauvet 2 en Ardèche. C'est elle qui a créé cette réplique et qui la gère depuis son ouverture. Ce sont ces mêmes équipes qui vont travailler à la réalisation de la réplique de la Grotte Cosquer en lien avec l’architecte Corinne Vezzoni.

publicite

La visite en vidéo de la future réplique de la Grotte Cosquer

 
Crédit Kléber Rossillon


 

La Villa Méditerranée entièrement remodelée sur ses trois niveaux:

Une promenade sur l’eau et un club de plongée au Rez de Chaussée

Avant d’entrer dans la Villa, le public sera invité à déambuler sur une petite jetée, qui serpentera au milieu du bassin. L’occasion de passer devant le bateau d’Henri Cosquer, le bien nommé ‘Cro Magnon’. Pour la petite histoire, ce bateau avait ce nom bien avant qu’Henri Cosquer découvre la grotte en 1985.

Le public rentrera donc dans le bâtiment par la darse et accédera à un club de plongée reconstitué.

 

 

Une grotte qui se visite en petits wagonnets dans le sous-sol de la villa

Comme dans la vraie grotte, il va donc falloir descendre sous le niveau de la mer pour accéder à la réplique. Cette ‘plongée’ devrait être scénarisée pour descendre au fond de la grotte.

On connaissait le train fantôme... Voici les petits wagonnets dans lesquels le public parcourra la réplique.

La visite dans la réplique se fera sur un trajet d’environ 200m en une trentaine de minutes à bord de ces ‘modules’ de 6 à 8 places.

 

 

Ces petits wagonnets se déplaceront très lentement, avec effets de rotation pour voir au mieux les répliques des œuvres préhistoriques. On retrouve ce système au Futuroscope et à Disneyland.

L’autre enjeu de cette nouvelle grotte, ce sera sa limite de fréquentation:

La réplique de la grotte Cosquer ne pourra accueillir que 400 personnes par heure.

Il faudra donc probablement réserver à l’avance son créneau de visite, notamment dans les périodes de forte affluence.

 

 

270 dessins reproduis à l'identique

Dans la grotte originale, les archéologues ont relevé environ 500 dessins, de représentations animales, des formes de mains et de symboles. Dans la réplique, seul 270 dessins seront reproduits. Alors que l’échelle globale de la grotte ne sera pas respectée, les œuvres seront-elles parfaitement reproduites, sans en modifier leur taille. Mais par contre, en raison de l’agencement de l’espace dans le sous-sol de la Villa Méditerranée, la grotte réplique sera bien plus petite.

Là où la grotte originale fait 4000m² environ, la réplique devrait être comprise entre 1800 et 2000m².

Le travail de reconstitution s’axe en priorité sur les œuvres et laisse davantage de libertés sur l’agencement de l’espace dans la grotte. S’il respecte globalement le plan de la grotte, le parcours doit s'intégrer dans l'espace existant et cacher, par exemple, des piliers.

 

 

La grotte originale en cours de modélisation

Avant de commencer les travaux de reconstitution, il faut d'abord terminer le travail de modélisation précis de la grotte et de ses oeuvres.

Les équipes mandatées par la DRAC travaillent depuis un an déjà à relever au millimètre près l’ensemble des œuvres de la grotte et notamment celles qui seront reproduites sous la Villa Méditerranée. Il reste encore plusieurs mois de travail. Selon leur directeur, Xavier Delestre, l’archéologue en chef à la DRAC, 80% de ces peintures sont perdues à jamais car elles sont sous l’eau. En effet, il y a 25.000 ans, lors de la création des ces peintures rupestres, la mer était située bien plus bas, peut être 150m en deçà du niveau actuel.

 

L’amphithéâtre conservé

Situé lui aussi au sous-sol et réputé pour son acoustique, il sera conservé et permettra de projeter un film sur l’aventure d’Henri Cosquer.

 

 

Un centre d’interprétation sur le porte-à-faux de la Villa

On remonte à la surface et on l’on grimpe sur la casquette de la Villa Méditerranée pour la dernière partie de la visite avec un centre d’interprétation.

Expositions, ateliers, reconstitutions d’animaux… Il s’agira désormais de comprendre tout ce que l’on aura exploré dans la grotte.

500.000 visiteurs attendus par an

Les objectifs de visites attendus par Kleber Rossillon et la Région sont de 500.000 visiteurs par an. C’est un chiffre raisonnable, puisqu’il correspond à seulement un tiers du nombre de visiteurs annuels du Mucem voisin. Renaud Muselier, le Président de la Région Sud, espère néanmoins 800.000 visiteurs pour l’année de lancement. D’expérience, la première année d’exploitation bénéficie toujours d’un engouement par l’effet de curiosité.