chargement en cours

Reportage : Mass Hysteria fait son retour

L'usine accueillait le 16 mars dernier Mass Hysteria qui a commencé sa tournée Maniac Tour en décembre pour la promo de leur dernier album Maniac sorti le 26 octobre 2018.

Publié par Pauline . le 02/04/2019
Mass Hysteria fait son retour.

La soirée débute avec Digital Nova. Ce groupe originaire de Marseille avait déjà fait leur première partie en 2016. On ne change pas une équipe qui gagne. On a déjà pu les voir programmés au festival de la Rue du Rock 2018 à Marseille.

Le chanteur (François Le Goazigo) donne tout sur scène et n’hésite pas à se coller au public pour mettre l’ambiance pendant que la salle se remplie petit à petit. Leur set est carré et leur metal fusion avec un chant en français est une bonne introduction pour la suite. Une bonne énergie, la soirée est bien partie et s’annonce grande.

Une petite musique d’introduction commence pendant que les musiciens de Mass s’installent et à peine le temps de « Reprendre mes esprits » (premier titre de Maniac) le show commence. Mouss le chanteur est déjà très engagé et le public reprend le refrain de ce titre déjà adopté sur les « ça va ! ça va ! ». La soirée est lancée. On continue avec des titres des albums précédents « Vae Soli », « Une somme de détails », « Notre complot », « Positif à bloc ». Les riffs des deux guitaristes Yann et Fred sont bien lourds et puissants tandis que le duo basse batterie (Jamie et Raph) nous martèle les tympans sur un rythme effréné. Le public est chaud et commence à sauter dans tous les sens. On nous avait prévenu Mass c’est un groupe de live, ils donnent tout sur scène. On revient sur des titres de Maniac avec « Chamane Acide », « Se bruler surement » puis le jeune Loris 10 ans, élève de Raph, prend place derrière les futs sur le titre « Plus que du metal » tandis que la fosse se coupe en deux pour des wall of death bien joyeux. Difficile de rester en place au milieu d’un public survolté.

Après un bref interlude et pour le rappel nous avons droit à encore trois titres pour terminer ensuite en beauté sur « Furia », alors qu’une partie du public avait été invité à monter sur scène pour un grand final. La soirée se termine devant le merch avec les musiciens qui viennent discuter et donner quelques signatures.















 

 

Philippe ALBERTINI
@photophilmars