chargement en cours

Les Nuits flamencas : le flamenco ouvre l'été à Aubagne

Deux soirées de spectacles et un véritable petit village andalou, le public a répondu présent à cette deuxième édition gratuite des Nuits Flamencas au coeur d'Aubagne.

Publié par Pauline . le 09/07/2018
Les Nuits flamencas continuent de rassembler

Pour la deuxième année consécutive, le festival « Les Nuits Flamencas d’Aubagne »  orchestré par Juan Carmona a enchanté le centre-ville d'Aubagne avec une très belle programmation entièrement gratuite, qui a rassemblé de belles pointures de l'univers flamenco.

Auparavant, le festival donnait rendez-vous au public dans le Parc Jean Moulin à Aubagne. Bien que payant, ce rendez-vous rassemblait les amateurs avec plaisir. Mais depuis l'été l'2017, la ville d'Aubagne a souhaité offrir ce festival au plus grand nombre. Les soirées sont devenues gratuites et le festival s'est déplacé sur la grande place du centre-ville. 

Pour remplacer la pelouse du parc, un gazon synthétique est posé sur le béton afin de retrouver un soupçon de verdure et permettre au public de s'installer pour regarder les belles pointures du festival. Côté programmation, pas de changement, la qualité est intacte!

Et côté ambiance ? Bien que le public rassemble toujours les aficionados, certains curieux viennent jeter un oeil à ce qui se passe sur la grande scène. Forcément, un peu plus de bavardage côté public, mais rien de grave, les deux soirées ont embarqué un public venu très nombreux pour deux Nuits Flamencas de très haute qualité.

Un village andalou

Avant et après les spectacles, des animations étaient là pour donner la tonalité sur l'esplanade Charles de Gaulle: initiation à la sévillane, stands avec luthiers, créateurs de mode flamenca, associations, bodegas, quelques foodtrucks, et des expositions. Petites et grandes ont sorti les jolies robes andalouses et ont dansé la sévillane avec bonheur! Olé! Des initiations étaient offertes avant les spectacles en fin d'après-midi pour apprendre les premiers pas de cette danse espagnole, puis avant et après les spectacles un orchestre était invité pour s'amuser et mettre en pratique et conclure les deux soirées.


Une grande scène rassemblant de grands noms de la scène flamenca 

Jour 1 Rubén Puertas et Cie Eva Yerbabuena

Rubén Puertas

Cette année encore Les Nuits flamencas ont rassemblé de beaux artistes. 

Vendredi 6 juillet, c'est Rubén Puertas, étoile montante de la danse flamenca. qui a ouvert les festivités, accompagné par un chanteur et un guitariste. Le jour est encore là sur Aubagne, et le public est déjà en admiration devant ce qu'il voit!


Cie Eva Yerbabuena : Carne y Hueso

Le soleil se couche sur Aubagne et la Compagnie Eva Yerbabuena entre sur scène. Quatre danseurs et cinq musiciens accompagnent Eva Yerbabuena dans ce spectacle intitulé Carne y Hueso. Celle qui est devenue l’une des références incontournables de la danse flamenca étincelle lors de cette deuxième partie de soirée. Le public découvre un flamenco traditionnel avec toutes ses subtilités auxquelles se mêle une danse moderne voire contemporaine réalisée avec talents par de beaux danseurs plein de charisme et d'élégance. Une pointe d'humour avec ce danseur clown et une grande complicité entre les membres de cette compagnie viennent telle une cerise sur le gâteau, rajouter une touche originale à ce beau spectacle.









Jour 2 Juan Carmona,Mercedes Ruiz 

Juan Carmona, Orchestre Régional Avignon-Provence, José Maya :  Sinfonia Flamenca

Samedi 7 juillet, c'est le grand Juan Carmona qui est à l'affiche des Nuits Flamencas mais il n'était pas seul sur scène, loin de là. Accompagné par une cinquantaine de musiciens du grand Orchestre Régional Avignon-Provence et par ses propres musiciens et chanteurs, il fait honneur à son festival (pour rappel, Juan Carmona est le directeur artistique des Nuits Flamencas) en jouant pour la première fois Sinfonia Flamenca, dans son intégralité, une première mondiale, nous avait confié le grand guitariste lors d'une interview réalisée à quelques semaines du festival! Ici la musique flamenca se mêle à la musique classique, en parfaite osmose, comme si les deux styles pouvaient se combiner à l'infini. Quelques regards complices au grand chef d'orchestre Samuel Jean, comme pour se rassurer, la scène n'est pas bien grande pour accueillir autant de belles pointures mais le public à pu en prendre plein les oreilles. Pour l'événement et comme il est coutume lors de ses spectacles, Juan Carmona avait invité José Maya, un autre virtuose de la danse flamenca. 




Mercedes Ruiz, Déjame que te baile

Pour conclure cette édition des Nuits Flamencas, Mercedes Ruiz est venue présentée aux festivaliers Déjame que te baile. Vêtue d'une robe noire d'une grande élégance, c'est castagnettes aux mains que la grande danseuse fait son entrée sur scène. Une grande artiste qui en plus de nous offrir un spectacle d'une maîtrise incroyable, nous raconte une belle histoire. Une danse délicate et gracieuse fraîche et légère qui emporte le public hors du temps.

Il est déjà minuit passé quand la danseuse et ses musiciens quittent la scène, mais la soirée est passée en un fragment de seconde pour le public.