chargement en cours
publicite

Nice : Un Carnaval maintenu sous haute sécurité

Malgré le questionnement légitime sur l'organisation du Carnaval de Nice, la décision a été prise de maintenir la manifestation avec un dispositif sécuritaire pensé en conséquence.

Publié par Redac . le 08/02/2017
Nice : Un Carnaval maintenu sous haute sécurité

Le Carnaval de Nice a réuni l'an passé 600.000 spectacteurs sur l'ensemble de la manifestation. Un nombre important qui témoigne de l'importance de la manifestation dans le paysage culturel régional. Après les attentats qui ont frappé la ville le jour de la fête nationale, la question de la tenue du Carnaval s'est posée. Tout comme elle s'est posée d'ailleurs pour l'organisation des festivités de fin d'année.

Le Carnaval de Nice aura bien lieu, et la décision est "mûrement réfléchie". De l'aveu des présents lors de la conférence de présentation du dispositif sécuritaire mis en place pour le Carnaval 2017, " au lendemain du terrible attentat qui a frappé (la) ville (...) le Maire de Nice, Philippe Pradal, (la question du) maintien de l’organisation de Carnaval, comme  celle du village de Noël d’ailleurs" s'est posée. 

Avec la décision de ne pas organiser d'événements festifs ou sportifs sur la Promenade des Anglais jusqu'au 14 juillet prochain, il a fallu repenser toute l'organisation du Carnaval. En termes de sécurisation l'exemple retenu est celui de la Fan Zone pendant l'Euro dont la sécurisation a été efficace. 

Il a ainsi été décidé de choisir un site unique pour les corsos carnavalesques et les batailles de fleurs. Le site sera privatisé et clos. 36 portiques de sécurité à chaque entrée seront installés et contrôlés par 200 agents de sécurité privée. Des panneaux occultants ceintureront l'intégralité du site.

Au niveau de la présence humaine, 65 policiers municipaux seront mobilisés pour chaque sorties. Parmi-eux 46 seront dédiés à la circulation. Les services seront coordonnés par un PC commun dans les locaux du CSU de la Ville De Nice pour chaque festivité, ce qui permettra de s’appuyer sur les 1650 caméras que compte la ville de Nice et sur la cinquantaine sur le périmètre du carnaval.