chargement en cours
publicite

Le Festival Lives au Pont n'aura pas lieu en 2017

Clap de fin pour Lives au Pont. Le festival organisé au Pont du Gard s'arrête à cause de difficultés économiques.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 20/12/2016 - Modifié le 21/12/16 11:38
Le Festival Lives au Pont n'aura pas lieu en 2017

C'était le temps fort de l'été dans le Gard : Le Festival Lives au Pont a annoncé ce mardi qu'il n'aurait pas lieu en 2017. Après six ans d'existence, le festival cesse faute de ressources financières suffisantes. Entre une conjoncture économique toujours plus tendue avec la baisse des subventions et une baisse de fréquentation en 2016, le festival devenait lourdement déficitaire.

"Les difficultés liées à la conjoncture nationale et internationale et ses impacts sur les activités touristique et culturelle, n’autoriseront pas cette année l’EPCC Pont du Gard à poursuivre son festival de musiques actuelles, Lives au Pont, les guinguettes et les Nuits à la Belle étoile." Communiqué du festival

En 2016, l'édition s'est soldée par un déficit de 400.000€ selon le Conseil Départemental cité par le Républicain d'Uzès. Il a accueilli 20.000 spectateurs contre 25.000 en 2015. Nekfeu et Jamie XX était à l'affiche de l'édition 2016. En 2015, il avait accueilli Parov Stelar, Brodinski, Lilly Wood and the Prick, Brigitte entre autres.

Début 2015 pourtant, son directeur artistique, Pascal Maurin, était très confiant dans l'avenir du festival et soulignait alors sa bonne santé financière. "Ce qui fait le succès du festival, c'est d'abord le site. C'est un vrai atout, c'est une manière exceptionnelle de vivre un festival. C'est aussi un festival très convivial, avec une programmation large et cohérente" précisait-il à l'époque, avant la vague d'attentats en France et la baisse touristique qui a fortement impacté le Pont du Gard. 

Le site du Pont du Gard conserve néanmoins son autre grand temps fort "Les Féeries du Pont" qui auront lieu cette année les 2, 3, 9 et 10 juin 2017, ainsi que Garrigues en Fête au Printemps et un expostion temporaire.

Après la fin des Voix du Gaou en 2014, le Sud Est de la France perd à nouveau un nouveau grand festival de musiques actuelles. En trois ans, plus d'une quinzaine de festivals d'été de musiques actuelles ont disparu. Le désengagement des collectivités locales et départementales est souvent la principale raison évoquée, viennent ensuite la aussi la hausse des cachets des artistes et la baisse de fréquentation du public.

Photo : archives reportages Lives Au Pont 2015