chargement en cours
publicite

Friche de l'Escalette : entre nature, passé industriel et architecture

Entre passé industriel, sculptures, architectures et nature...la Friche de l'Escalette se visite tout l'été ! Découverte.

Publié par Redac . le 04/08/2016 - Modifié le 07/08/16 15:03
Friche de l'Escalette : entre nature, passé industriel et architecture

D'une friche industrielle à un vaste parc de sculptures et d'architectures... Ceux qui ont connu la Friche de l'Escalette avant l'intervention des équipes d'Eric Touchaleaume n'en reviendront peut être pas. L'espace industriel qui a subi les interventions de l'histoire - de l'activité humaine, aux réquisitions en passant par l'occupation par des squatteurs et la reprise de la nature de ses droits - est métamorphosé. Métamorphosé ? Oui et non. Car le projet réussi a pris le parti de conserver l'âme du lieu et de laisser sa place à chacun des acteurs qui font aujourd'hui sa particularité: l'ancienne usine de plomb dont certains murs et piliers tiennent encore; la nature qui a simplement été sculptée pour être sublimée; et les habitations légères et sculptures qui ponctuent désormais le parcours.

Le Parc de l'Escalette ouvre ses portes sur rendez-vous tout l'été, et c'est une équipe d'étudiants de l'Ecole d'architecture passionnés qui est chargée de faire découvrir les lieux aux curieux. Lors de notre passage, Vladimir était au front. Le jeune homme a commencé par nous faire découvrir le prototype d'Habitat Tropical Cameroun de Jean Prouvé exposé au début du parcours. Patient et pédagogue, il nous a fait entrer le temps d'un discours entrecoupé de nombreuses questions au coeur de l'utopie architecturale, narrant ses grands principes et ses intérêts. 

Dans l'habitat sont exposés les plans et vues du projet de la Friche de l'Escalette dont les aménagements sont toujours en cours. Pour la suite du parcours place à l'histoire et à la nature. La visite guidée se poursuit par la visite des vestiges de l'usine de plomb, qui nous font clairement penser à des ruines romaines ! Le bâtiment ayant une vocation de production, les concepteurs l'ont pensé dans un aspect pratique employant donc la roche, un matériau omniprésent, nous explique Vladimir justifiant ainsi le sentiment de se trouver face à des vestiges antiques. 

Sur le chemin Vladimir nous raconte comment la nature a été laissée en l'état, les concepteurs se contentant de tailler les végétaux pour sécuriser l'accès et magnifier le lieu. Entre deux passages la mer à perte de vue, et sur le chemin des sculptures qui s'intègrent sur le site avec notamment les oeuvres de Vincent Scali qui se perdent presque sur les murs de l'ancienne usine. L'artiste a effectivement récupéré des éléments du lieu, avant de fabriquer des sculptures en bronze qui ont été fixées sur le site.

Le Parc de l'Escalette est ouvert tout l'été, vous pouvez vous inscrire sur le site internet de la friche pour le visiter. Prévoyez des baskets, une petite bouteille d'eau et un chapeau ! La visite dure 1h20 et il faut grimper dans la colline pour découvrir l'intégralité du lieu. 

 

On en parle sur Frequence-sud.fr