chargement en cours

Mika met les Nuits d’Istres en couleurs

Ce mardi 09 juillet, Mika faisait son show au Pavillon de Grignan dans le cadre des Nuits d’Istres. Retour sur un concert coloré, dynamique et plein d’émotion

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 13/07/2013
Mika met les Nuits d’Istres en couleurs

L’événement était annoncé comme un des plus importants de cette édition 2013 des Nuits d’Istres et cela n’a pas manqué.
Gradins et fosse se remplissent petit à petit pour ne constituer qu’une foule compacte et surexcitée à l’idée d’applaudir ce jeune trentenaire surnomé Mika.

Le concert a du retard et le public s’impatiente mais il ne se fait pas désirer plus longtemps et ses musiciens foncent sur scène. Il les suit pour s’installer à son piano et entamer une première chanson dans une douceur peu connue chez ce personnage. Des groupies se font remarquer dès les premières notes au premier rang. Elles hurlent à s’en fendre les cordes vocales et arrivent même à dérober le chapeau de l’artiste.

Il enchaîne les titres sans perdre une seule goutte de son énergie légendaire. Il saute et danse à une allure qui donnerait presque le tournis, une véritable pile électrique qui sait capter l’attention de son public. Mika c’est aussi un personnage hors du commun, drôle et attachant, il n’hésite pas à se confier à son public. Certaines chansons ont des histoires qu’il souhaite partager avec les personnes présentes. Il nous annonce qu’il est allergique aux moustiques, il les insulte et commence un combat avec ceux qui osent roder autour de lui. Il parle de Saint Rémy de Provence, un village qu’il affectionne particulièrement car il y a vécu quelques temps. Avant de poursuivre avec « Elle me dit », Mika aborde le sujet des mères qui sont parfois un peu trop « chiantes », comme il dit. Mais il ne peut pas trop en dire non plus car la sienne est visiblement dans le public.

Lorsque les premières notes de ses morceaux arrivent aux oreilles des spectateurs, une osmose se crée et la foule se lève instantanément pour suivre l’artiste dans son univers. Ce phénomène prouve que les chansons de Mika sont de véritables tubes connus par tous. Le concert se déroule à merveille dans une ambiance digne des plus grandes salles de concert.

Plein de surprises sont offertes au public. Le décor monté sur la scène est un peu particulier, des symboles tapissent le fond et s’éclairent au rythme de la musique. Une colombe, une pomme, une seringue, un cœur, un homme armé, des araignées… un mélange de sigles assez étrange. D’énormes ballons colorés viennent envahir la scène et la fosse au milieu du concert. Ils volent au dessus des gens, passent de main en main et reviennent parfois sur la scène pour perturber Mika ! Un canon jette des confettis multicolores dans la foule, le moment est magique. Les oreilles prennent autant de plaisir que les yeux durant ce show.

Captivé par le spectacle, personne ne s’attend à ce que la fin approche et quand vient le dernier morceau une standing ovation prend place. Le rappel est demandé avant même qu’il ait quitté la scène. Il revient plus détendu que jamais pour interpréter « Lolipops » qui est évidemment reprise en cœur par l’ensemble des spectateurs.

Une ambiance chaleureuse, décontractée et tout en simplicité, le pari est gagné pour Mika. Les Nuits d’Istres peuvent refermer le livre de cette nouvelle édition, en confiance, et se préparer pour l’année prochaine !

Clémentine Carreno & JB Fontana


ma réaction
Poster mon avis
 Bel article et belles photos ! :) Merci Fréquence Sud pour cette belle soirée ;) 
par Cecelavie - Istres - le 18/07/2013
Recommander - Alerter
Festivals
Feux d'artifice
Expositions de l'été
Shopping nocturne
escapades au frais
Vamos à la playa
Festivités & animations
Des sorties en famille
On en parle sur Frequence-sud.fr