chargement en cours

Finir en beauté - Sophie Calle

Du 01/07/2024 au 29/09/2024 - Arles - Les cryptoportiques du Forum
Publié par Sylvie B le 14/05/2024
Finir en beauté - Sophie Calle

Sophie Calle présente l'exposition "finir en beauté" aux cryptoportiques d'Arles, du 1er juillet au 29 septembre.

Peu avant l’inauguration de mon exposition À toi de fairema mignonne au musée Picasso, à Paris, un orage a causé des dégâts dans ma réserve et des spores de moisissure se sont infiltrées dans Les Aveugles, une des séries qui devaient la composer. Les restaurateurs se sont prononcés : afin d’éviter tout risque de contamination, il était préférable de détruire les œuvres. J’ai, dans l’urgence, pris le parti de mettre en scène leur absence. Pour un projet qui avait pour origine l’anniversaire de la mort de Picasso, évoquait sa présence fantomatique et se concluait en évoquant ma fin, cette décomposition faisait sens. Seulement ces aveugles avaient trop compté dans ma vie pour terminer la leur à la décharge. J’ai alors repensé à une idée de l’artiste Roland Topor d’enterrer un vieux chandail qu’il ne pouvait ni donner ni jeter.

Les cryptoportiques d’Arles se prêtent à une telle cérémonie : l’année précédente, durant les Rencontres, l’humidité qui y règne avait insidieusement attaqué les photographies exposées, et les champignons l’avaient emporté. Ce lieu, censé les protéger, avait paradoxalement agi comme un outil de destruction. Que cela se soit produit dans une ville qui joue un rôle majeur dans la préservation des images est pittoresque. J’ai donc imaginé que je pourrais ensevelir ici mes aveugles, afin qu’ils finissent de se décomposer et que leurs mots, qui ne parlent que de beauté, s’enfoncent dans les soubassements de la ville.

J’ai réalisé que la pourriture avait sélectionné ses victimes. Outre ces regards qui ne voient pas, elle s’en était prise uniquement à des sujets déjà morts symboliquement, comme s’ils avaient perdu leur immunité : des tableaux qui déclinent le dernier mot de ma mère, des bouquets de fleurs séchées, des clichés de tombes, la photo de mon matelas sur lequel un homme s’est immolé. Et puisque j’allais offrir une seconde mort à mes œuvres agonisantes, j’ai aussi invité des choses de ma vie qui ne servent plus à rien mais que je ne peux ni donner ni jeter.

Sophie Calle

Infos/billetterie en ligne : rencontres-arles.com

Dans le cadre des Rencontres de la Photographie :

agenda
Du 1 juillet au 29 septembre 2024
9h - 19h >
Connectez-vous pour voir vos amis qui veulent y aller.
Je veux y aller !
Hôtel de ville Place De la République, 13200
Arles
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.