chargement en cours

A Istres, la plage de la Romaniquette s'équipe contre les algues vertes

Depuis le 4 août 2022, la plage de la Romaniquette à Istres dispose d'un filet anti-ulves installé par la société Marinov afin de lutter efficacement contre l'échouage d'algues vertes, nuisibles pour la santé.

Publié par Léa Giustiniani le 05/08/2022
Istres: la plage de la Romaniquette équipée contre les algues
publicite

 Protéger les baigneurs

Avec une eau stable et assez chaude, c'est dans des conditions idéales que l'installation du filet anti-ulves s'est déroulée ce jeudi 4 août sur la plage de la Romaniquette à Istres. La météo a facilité le travail de l'équipe de Marinov, société chargée d'installer le grand filet anti-ulves, qui n'en demeure pas moins technique car plusieurs éléments sont à mettre en place. En effet, depuis le 1er août, l'équipe composée de six personnes dont deux plongeurs procède au positionnement des bouées de signalisation et des corps morts qui servent à lester le filet qui a fini d'être installé jeudi 4 août.

Toute cette opération a été mise en place suite à l'échouage d'algues vertes, appelées "ulves", sur les plages du secteur de l'étang-de-Berre. Vertes, nombreuses et dérangeantes pour les baigneurs par leur aspect et leur odeur désagréable, elles sont surtout nocives. En effet, après avoir séché, ces ulves, deviennent blanchâtres pendant leur décomposition et dégagent des gaz dangereux. Plus précisémment deux gaz : le premier, l'H2S (hydrogène sulfuré) est assez habituel, il se remarque par son odeur nauséabonde, le second, le CH2O, (formaldéhyde) est plus difficile à repérer car inodore. Il peut provoquer des vertiges, des nausées et des problèmes respiratoires à toute personne y restant à proximité. C'est la raison pour laquelle il était impératif d'agir rapidement pour la Ville d'Istres, victime d'une présence massive de ces algues sur ses plages afin de protéger les baigneurs. 

 

 Un dispositif déjà testé sur la plage du Ranquet

Sur la plage du Ranquet, un peu plus loin, le filet est opérationnel depuis une dizaine de jours et l'essai s'avère déjà concluant, indique Yves Garcia, ajoint au Maire d'Istres, délégué à l'environnement, à l'écologie, au cadre de vie et aux Comités d'Intérêt de Quartier. "On va préserver les côtes ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent", se réjouit-t-il. L'idée est simple : "bloquer les algues le plus loin possible pour éviter qu'elles viennent sur le périmètre des baigneurs", explique Yves Garcia. "Ici, on ferme carrément une zone", précise Gilles Signobos, chef de chantier de Marinov, "le filet est attaché des deux côtés pour plus de sécurité". En effet, seule une petite ouverture est présente pour laisser passer les engins d'activité nautique.

Dans le respect de la faune environnante

Le filet installé pour lutter contre les échouages d'algues est d'une profondeur de 4 mètres dans l'eau et se veut en accord avec la biodiversité environnante: "le but n'est pas que le filet racle le fond", précise Justine Rouchon, membre du service de direction environnement et développement durable,"il présente de petites encoches en forme de triangles de façon à laisser passer la faune". Ainsi, les barrages n'auraient pas d'impact sur la faune et la flore de la plage. 

 

Un suivi mensuel 

"C'est à la société Marinov que reviendra l'entretien du filet et la maintenance. Nous faisons un test sur l'année", indique Yves Garcia. "Normalement, les filets se changent sur une saison", explique Gilles Signobos, le chef de chantier de Marinov. Sur la plage de la Romaniquette, l'installation est permanente, l'entretien le sera également. "Tous les mois, les plongeurs iront réparer les filets si besoin" déclare-t-il. "Avec un grand vent, un coup de mer que l'on ne contrôle pas, nous devons réparer". 

Des résultats encourangeants 24h après l'installation

Une journée après son installation, le filet présentait déjà un amas d'algues coincé contre les boudins tenant les filets, preuve de son efficacité. Avec ses 400 mètres de filet linéaire, ce système de protection vient s'ajouter aux dispositifs de lutte contre les algues déjà mis en place sur la plage, à savoir : les capteurs de gaz et le prélèvement quotidien de l'eau.

Après le Ranquet et la Romaniquette, ce sera bientôt au "Port Américain" de réaliser cette opération. Coût de l'installation : "200 000 euros environ pour les trois plages et la maintenance sur un an", estime l'ajoint au maire, délégué à l'environnement Yves Garcia. 

 

Photo : Yves Garcia, adjoint au Maire d'Istres délégué à l'environnement, Justine Rouchon, service de direction environnement et développement durable, Jean-luc Boutet, référent des plages pour l'environnement durable, Gilles Signobos, chef de chantier de Marinov,  Laurent Lombard, plongeur de la société Marinov.
 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.