chargement en cours
publicite

Le maire veut vendre le stade vélodrome devenu une 'gabegie financière'

Benoît Payan a confirmé ce mercredi son souhait de vendre le Stade Vélodrome qui coûte 15 millions d'euros par an aux contribuables marseillais alors que les caisses de la ville sont vides.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 04/02/2021
Le maire veut vendre le stade vélodrome devenu une 'gabegie financière'

Le Maire de Marseille, Benoît Payan a déclaré lors d'une visioconférence sur Facebook qu'il souhaitait vendre le stade vélodrome, propriété de la ville et loué à l'Olympique de Marseille.

Rénové à l'occasion de l'Euro 2016, la ville avait alors fait le choix hasardeux d'un montage en Partenariat Public-Privé: Les travaux à hauteur de 280M€ avaient été pris en charge par l'Etat et plusieurs collectivités locales, mais c'est surtout sa gestion qui est source de polémique puisqu'elle coûte 15 millions d'euros à la ville par an, moins les redevances qu'elle peut percevoir, et pour un engagement de trente ans.

"La seule mauvaise négociation financière avec les banquiers et avec AREMA nous a couté 93M€ de surcoût bancaire." affirme Benoît Payan.

"Le stade je veux le vendre parce qu’il nous coûte trop d’argent, parce que c’est une gabegie financière. Je l’ai dit quand j’étais dans l’opposition, je le ferai si je trouve un acheteur, et je me débrouillerai pour en trouver un. Le stade, ce n’est plus possible. Niet, terminé. 15 M€ de la poche des Marseillais et des Marseillaises pendant 30 ans, c’est terminé" Benoît Payan, maire de Marseille

Cette annonce intervient après la conférence de presse de mardi, où la ville de Marseille a rendu public un rapport sur l'état des finances de la ville. Proche de la faillite, les comptes de la ville sont dans le rouge, réduisant considérablement sa capacité d'investissement et même les moyens alloués à la gestion quotidienne de la ville.

La ville est donc à la recherche d'économies et de ressources lui permettant d'engager ses engagements, comme par exemple la rénovation des écoles.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.