chargement en cours

Bouches du Rhône: les bars, restaurants et commerces alimentaires vont devoir fermer dès 23h

Face à la multiplication des cas de covid dans les Bouches du Rhône, le port du masque est étendu à toute la ville de Marseille et les restaurants, bars et alimentations vont devoir fermer à 23h.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 25/08/2020
Bouches du Rhône: les bars vont devoir fermer dès 20h

Le nouveau préfet de Région, Christophe Mirmand a annoncé ce mardi soir que les bars, restaurants et commerces d'alimentation du département devraient désormais fermer dès 23h à partir de ce mercredi 26 août.

Les restaurants, les débits de boissons et les commerces d’alimentation générale seront fermés tous les jours de 23h00 à 6h00 dans l’ensemble des communes du département des Bouches du Rhône.

L'horaire de 20h avait été un temps évoqué, mais il avait suscité une levée de bouclier de certains élus locaux. Le consensus était bien plus large sur l'horaire de 23h.

"Dans le département, le taux d’incidence (c’est-à-dire le nombre de personnes testées positives au Covid-19 sur 100 000 personnes) est actuellement de 131, alors qu’il était de 25 à la fin du mois de juillet. A Marseille le taux d’incidence est de 177 alors qu’il était de 33 fin juillet." explique la Préfecture dans un communiqué de presse. A partir de ce taux d'incidence, on peut estimer qu'il y a eu plus de 1500 cas nouveaux détectés ces 7 derniers jours à Marseille et environ 2600 sur le département.

Ces mesures sont applicables jusqu'au 30 septembre. Elles pourront être éventuellement reconduites par la Préfecture.

Le port du masque désormais étendu à toute la ville de Marseille

Le port du masque devient obligatoire dans l’espace public pour toute personne de onze ans ou plus sur l’ensemble de la commune de Marseille.

Depuis le 14 août, les Bouches du Rhône sont passés en "circulation active" du coronavirus, devenant le département métropolitain où le virus circule le plus. Après une première salve de mesures telles que le port du masque dans les centre-villes, ce classement permet aux préfets d'instaurer localement des mesures plus resctritives.