chargement en cours

Le Moulin accueillait ce samedi 9 mars trois groupes de métal français

Du metal certes mais dans des styles bien différents. Il n'y a pas spécialement de tête d'affiche car apparemment l'ordre de passage change à chaque concert.

Publié par Pauline . le 25/03/2019
Le moulin accueillait ce samedi 9 mars trois groupes de métal français.

Psykup groupe toulousain ouvre le bal dans un genre… inclassable. Ils n’ont pas le style metaleux classique, mais plutôt chemises à fleurs en mode décontracté. Les deux chanteurs se complètent bien et les titres passent d’une basse funk avec chant clair à du growl avec des riffs bien lourds et rapides en une fraction de seconde. C’est assez déroutant mais ils y mettent une telle énergie que l’on se laisse emporter par leur folie. Un mélange de Faith No More et de Slipknot on ne sait pas ce qui nous attend d’un morceau à l’autre. Ça saute, ça crie on ne s’ennuie pas.

Vient ensuite un groupe originaire de Bordeaux qui sur le papier semble plus sérieux. Il s’agit de Gorod dans un style plus carré du death metal technique. Leur dernier album Æthra sorti fin 2018 est d’une grande qualité tant visuellement que musicalement. Ils sont très techniques et carrés certes mais n’en sont pas moins sympathiques. Le chanteur Julien ‘nutz’ détend bien l’atmosphère avec quelques blagues et ses compères déroulent eux solos et tapping avec une telle facilité qu’ils peuvent plus se permettre des grimaces. Ça sent la maitrise. Le public chauffé à blanc remue bien le moulin. Un sacré groupe qui a largement sa place dans la scène metal.

La soirée se termine avec un groupe plus ancien SUP (Supuration). Certains fans ne sont d’ailleurs venus que pour eux. Ce groupe des années 90 a traversé le temps avec tout de même 13 albums à son actif. L’atmosphère est beaucoup plus froide et plus sombre tant par l’ambiance lumineuse que par leur musique. Plongés dans l’obscurité, seuls quelques spots éclairent leurs visages. Un peu de fumée ajoute un peu plus à l’ambiance dark. Le rythme est plus lent et progressif, mais tout de même groovy avec un côté gothique. Ici pas de sauts, pas de pogos le public écoute religieusement en remuant la tête et en tapant du pied. On se laisse tranquillement envouter par leurs titres qui nous replongent quelques années en arrière.

Bref une soirée bien agréable qui nous montre que le metal est très varié et traverse les âges.

Setlist

Psykup : Crisis Of Today, We Will Win This War, Love Is Dead, Shampoo The Planet, Fuck Me 'til the End of Times, Cooler Than God, Color Me Blood Red, Birdy, The Long Ride Home

Gorod : Bekhten's Curse, Wolfsmond, Celestial Nature, Aethra, And the Moon Turned Black, The Call to Redemption, Birds of Sulphur, The Axe of God, Disavow Your God

SUP : Chrono, Chasm, Far Horizons, Excision, Declivis, Snake Eyes, Cathedra, Pain Injection, The Cube

 

Philippe ALBERTINI (@photophilmars)